banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre le sida : Plaidoyer pour une meilleure prise en compte des groupes vulnérables

11 Sep 2017
675 times

Le Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls) a organisé, du 6 au 8 septembre 2017, un atelier d’orientation et de plaidoyer pour une meilleure prise en compte des droits humains des groupes vulnérables que sont les populations clés et les détenus dans la riposte au Vih.

Pendant trois jours, différents acteurs œuvrant dans la lutte contre le Vih/Sida ont, à travers des ateliers d’orientation et de plaidoyer, travaillé pour une meilleure prise en charge des droits humains des groupes vulnérables dans la riposte au Vih. Cette rencontre est initiée par le Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls), en collaboration avec le ministère de la Justice, le Centre de formation judiciaire (Cfj), l’Association des femmes juristes (Ajs), l’Association des femmes médecins (Afems), l’Association des jeunes avocats et le ministère de l’Intérieur.

Ces groupes vulnérables, également appelés populations clés, sont les usagers de drogues injectables, les professionnels du sexe, les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes et les détenus. Le choix de cette couche de la population s’explique par le fait que « ce sont chez eux que l’on note les taux de prévalence du Vih/Sida les plus élevés. Et si on veut vraiment arriver à une rupture de la transmission, il faut qu’on puisse aider ces populations pour qu’elles-mêmes puissent mener leur combat auprès des autorités judiciaires », a informé Atoumane Cissé, médecin à l’administration pénitentiaire et point focal justice pour le Vih/Sida.

Au terme de cet atelier d’orientation et de plaidoyer, les différents acteurs et les bénéficiaires dispatchés en groupes de quatre, représentant ainsi les populations clés, ont relevé comme contraintes la discrimination, la stigmatisation, l’insuffisance de prise en charge, le vide juridique et l’inefficience des lois, les pesanteurs socioculturelles, entre autres. Pour ce qui est des actions prioritaires à mener, il y a la sensibilisation et le renforcement des compétences des populations clés sur l’estime de soi, la décentralisation des centres de prise en charge dans toutes les régions, l’adaptation de la communication et des discours, l’augmentation des moyens matériels, humains et financiers liés à la prise en charge des populations clés, la création et l’adaptation des lois et textes à la réalité et enfin l’enrôlement des populations clés dans les mutuelles de santé.
« Certaines de ces recommandations sont déjà prévues dans nos programmations et les autres viendront, a assuré Safiétou Thiam, secrétaire exécutive du Cnls.

Alioune Badara DIATTA (stagiaire)

Last modified on lundi, 11 septembre 2017 12:11
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.