banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Protection des oiseaux migrateurs : Une alliance sous-régionale en gestation pour sauver la barge à queue noire

14 Nov 2017
282 times

Plusieurs ornithologues se penchent sur la sauvegarde de la barge à queue noire, une espèce d’oiseaux menacée. La réunion de Dakar va faire un état des lieux des menaces et des activités de conservation en Gambie, en Guinée-Bissau, au Mali et au Sénégal.

Les populations de barge à queue noire sont en danger. Cette espèce est au centre de la réflexion de l’atelier sous-régional à la résidence de l’ambassade des Pays-Bas au Sénégal. Oiseau emblématique des Pays-Bas, il passe une partie de l’année au Sénégal et dans des pays de la sous-région comme la Guinée, la Gambie, le Mali et le Sénégal. « La barge à queue noire est un oiseau national des Pays-Bas. Elle lie notre pays et le Sénégal en ce sens qu’elle quitte les Pays-Bas et passe une partie de l’année au Sénégal et dans les autres pays de la sous-région ouest-africaine », informe l’ambassadeur des Pays-Bas au Sénégal, Théo Peters. C’est un oiseau qui a un long bec, une petite tête et de longues pattes qui lui facilitent ses déplacements dans les zones marécageuses.

La première réunion régionale du groupe de travail international de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (Aewa) regroupe les ornithologues, les acteurs de la conservation issus de la société civile et des agents de l’administration. Les participants vont proposer des stratégies et des plans de sauvegarde de cette espèce Limosa Limosa en voie de déclin. « C’est la première fois que nous tenons une rencontre sous-régionale avec tous les acteurs aussi bien de la société civile que des agents de l’administration et des organismes internationaux. Ce, pour réfléchir sur la préservation de la barge à queue noire. Il est important d’assoir une collaboration internationale, d’avoir une alliance sous-régionale », plaide Nina Mikander, l’administratrice de programme associé de l’Aewa.

Les participants échangeront sur les mécanismes de mobilisation des financements destinés à la mise en œuvre des plans d’actions. Des mesures prioritaires seront identifiées au cours de cette réunion. « Nous allons réfléchir sur les stratégies de levée des ressources financières pour exécuter les plans d’actions à l’échelle de chaque pays », fait savoir Mme Mikander. Cette rencontre servira à faire un état des lieux sur les menaces et les actions de conservation au Sénégal, en Gambie, en Guinée-Bissau et au Mali. Le Sénégal est déjà sur la voie de la protection de cet oiseau. Il est signataire d’une convention et s’est doté d’un plan d’actions.

Ibrahima Thiam de Wetlands est revenu sur les enjeux de cette rencontre. Pour lui, il est nécessaire d’avoir une coopération sous-régionale pour le suivi de cette espèce et de développer des connaissances pour sa conservation.

Idrissa SANE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.