banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Rapport sur le paludisme dans le monde : Les progrès « admirables » réalisés au Sénégal salués

30 Nov 2017
795 times

Dans le rapport mondial sur le paludisme, publié hier, le paludisme continue d’être un problème de santé publique en Afrique, entraînant la mort de 407.000 personnes sur le continent en 2016. Le roi Mswati III du Swaziland, président de l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (Alma), a toutefois indiqué que les progrès enregistrés par des pays comme le Sénégal dans la lutte contre cette maladie sont admirables.

L’édition 2017 du rapport sur le paludisme dans le monde a été publiée le 29 novembre 2017. Selon ce document, l’engagement de l’Afrique pour lutter contre le paludisme ne doit pas faiblir. Il a aussi souligne le besoin d’un leadership fort, d’un engagement financier plus fort et d’une expansion d’outils vitaux pour éliminer le paludisme en Afrique d’ici à 2030.

Si le rapport montre que les cas de paludisme et les taux de mortalité sont largement inférieurs aux niveaux de 2010, les progrès commencent à stagner. Les cas de paludisme ont augmenté dans tout le continent africain, avec 194 millions signalés en 2016. Une hausse par rapport aux 191 millions de cas de 2015. Au cours de la même période, le taux de mortalité dû au paludisme en Afrique a été divisé par 2.000.

Quatre pays africains ont enregistré plus de 250.000 cas de plus en 2016 par rapport à 2015. Il s’agit du Rwanda, du Nigeria, de la République démocratique du Congo (Rdc) et du Niger. Selon Joy Phumaphi de l’Alma, le paludisme a tué 407.000 personnes sur le continent en 2016, et nous avons perdu l’équivalent de 12 milliards de dollars en productivité, en investissements et en coûts de santé associés. « Pour chaque dollar que nous investissons dans le contrôle et l’élimination du paludisme, nous faisons un bénéfice de 36 dollars pour nos économies. Pour se remettre sur les rails et atteindre notre objectif d’une Afrique sans paludisme d’ici à 2030, il faut que nos dirigeants donnent la priorité au financement de la lutte contre le paludisme. La communauté internationale doit également soutenir ses engagements à ces efforts », explique le secrétaire de l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (Alma).

Le rapport a aussi révélé qu’il existe néanmoins des zones d’espoir, car « Madagascar, le Sénégal, le Zimbabwe, l’Éthiopie et la Gambie ont enregistré une réduction du nombre de cas de malaria l’an dernier ». Dans ce sens, le roi Mswati III du Swaziland, président de l’Alma, a salué les progrès réalisés par des pays comme le Sénégal. « Les progrès enregistrés par le Sénégal, Madagascar, le Zimbabwe, l’Éthiopie et la Gambie sont admirables. S’ils montrent que les cas de paludisme et les taux de mortalité sont largement inférieurs aux niveaux de 2010, les progrès commencent à stagner», explique-t-il, demandant ainsi de continuer les efforts pour ne pas perdre les efforts consentis.

Le document poursuit que les pays africains sont également bien plus performants dans la collecte de données sur les cas et les décès dus au paludisme. En 2016, 37 des 46 pays appartenant à la région Afrique, selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), ont indiqué qu’au moins 80 % de leurs centres de santé avaient enregistré des données liées à la malaria sur leur système d’information de santé national.

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.