banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Amélioration de la prise en charge : Les Personnes vivant avec le Vih réclament des bourses de sécurité familiale

02 Déc 2017
403 times

Au Sénégal, environ 22.000 Personnes vivant avec le Vih (PvVih) sont suivies gratuitement. Cependant, elles veulent bénéficier des bourses de sécurité familiale, car faisant partie des groupes les plus vulnérables.

Le Sida est une maladie chronique comme le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, etc. Il n’est plus question de se cacher quand on vit avec le virus. C’est ce qu’a compris Ciré Lô, le nouveau président du Réseau national des associations de Personnes vivant avec le Vih (Rnp+), qui n’éprouve aucune gêne à afficher son statut de séropositif. Il a profité de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Sida pour porter le plaidoyer des séropositifs. M. Lô a ainsi demandé aux autorités d’améliorer la prise en charge de ces derniers pour une meilleure riposte, plaidant également pour que les PvVih, qui font partie des Sénégalais les plus démunies, puissent bénéficier des bourses de sécurité familiale. Cette aide sociale leur permettra de subvenir aux besoins quotidiens qu’elles rencontrent.

Abordant le thème de la Journée mondiale de lutte contre le Sida : « Droit à la Santé », le président Lô a soutenu, avec insistance, que les PvVih sont pauvres à cause de la lourdeur de la maladie. Par conséquent, elles doivent bénéficier d’une meilleure protection sociale et sanitaire. Sur le plan médical, les PvVih continuent de mener des plaidoyers pour la disponibilité et l’accessibilité de la charge virale, laquelle, a rappelé le président du Rnp+, est devenue un élément déterminant et indispensable dans le suivi du traitement des séropositifs. « Nous souhaitons que toutes les machines acquises par le programme puissent disposer de réactifs sans ruptures et que les districts sanitaires puissent être équipés de point of care », a indiqué Ciré Lô, expliquant que sans ces réactifs, les différents appareils de référence installés dans les régions ne peuvent pas fonctionner correctement.

Il a, en outre, sollicité le renforcement de l’Observatoire communautaire d’accès au traitement du Rnp+. « Cette structure, démarrée en juillet 2017, reste un organe de veille et d’alerte qui a, aujourd’hui, permis de débloquer des situations d’accès au traitement dans certains sites des régions », a-t-il souligné, avant de suggérer l’extension de l’Observatoire dans toutes les régions. M. Lô a également réitéré l’inscription de toutes les PvVih et leurs familles à la Couverture maladie universelle, pour un accès facile aux soins. Il a remercié au passage l’Agence de la Couverture maladie universelle qui est en train de travailler pour la mise en place d’un dispositif de prise en charge des PvVih. En effet, l’ACmu a promis d’offrir un paquet de soins spécifiques aux 22.000 personnes suivies au niveau national.

E. KALY

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.