banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Gestion de l’eau : Les jeunes s’organisent pour faire entendre leur voix

04 Déc 2017
603 times

Le Secrétariat international de l’eau (Sie) veut que les jeunes soient une force de propositions en matière d’élaboration des politiques de gestion, d’utilisation, de préservation et de la gouvernance de l’eau. C’est tout l’enjeu de la rencontre régionale, à Ouagadougou, des jeunes des pays francophones axée sur le thème : « Idées novatrices pour un meilleur partage des ressources ».

Le Secrétariat international de l’eau (Sie) travaille à mobiliser les jeunes afin de mieux défendre certaines questions liées à l’eau. C’est l’un des enjeux de la rencontre régionale des jeunes francophones de l’Afrique pour l’eau ouvert à Ouagadougou et qui a pour thème : « Idées novatrices pour un meilleur partage des ressources ». Cette rencontre s’inscrit également dans le mouvement Blue peace dont le Sie est partenaire.

Des jeunes, venus de plusieurs pays d’Afrique, échangent sur les bonnes pratiques, les idées novatrices susceptibles d’induire des changements au sein des communautés. « Nous voulons que les jeunes réfléchissent sur les messages, les solutions qu’ils partageront au niveau local, national et international. Il est important de promouvoir la voix des jeunes auprès des différents partenaires », a souligné la coordinatrice du programme jeunesse au Secrétariat international de l’eau, Laurie Fourneaux.

L’objectif est d’influencer la prise de décisions des politiques sur les questions liées à la gouvernance des ressources hydriques. Le Secrétariat international de l’eau mesure tout la capacité de plaidoyer des jeunes et leur pouvoir à faire bouger les lignes. « Les jeunes sont capables d’influencer les prises de décisions. Ils sont porteurs d’idées novatrices, ils échangent souvent avec les décideurs », a indiqué Mme Fourneaux.

Les participants à la rencontre, ouverte le 1er décembre 2017, à Ouagadougou, militent pour une rupture dans les approches. Ils veulent moins de théories et beaucoup d’actions qui transformeront les conditions de vie des bénéficiaires, des populations qui ne prennent pas part à ces fora, réunions, conférences, ateliers et séminaires. « C’est bien d’informer les populations sur les changements climatiques sur l’eau. Mais, la sensibilisation et l’information ne suffisent plus. Si nous voulons atteindre les Objectifs de développement durable (Odd), il faut des actions concrètes sur le terrain, afin qu’il y ait plus d’impacts sur le vécu des populations », a défendu Minoungou Gisèle de l’Ong Eau vive. Le but étant d’éveiller la sensibilité des jeunes pour qu’ils deviennent des acteurs et non des spectateurs dans le secteur de l’eau.

Pour les organisateurs, il est important que les jeunes émettent sur la même longueur d’onde sur les sujets liés à l’accès à l’eau, sa préservation, entre autres. Il est aussi attendu le renforcement de la mobilisation des jeunes en faveur de l’eau et de l’assainissement en Afrique francophone, l’émergence d’une vision commune centrée sur les priorités régionales et celles de l’agenda international sur les Objectifs de développement durable et l’élaboration d’un argumentaire solide en prélude au Forum mondial de l’eau prévu à Brasília en mars 2018.

Rappelons que le Sie a tenu plusieurs rencontres de la jeunesse en Asie Centrale, en Europe et en Amérique du Nord.

Idrissa SANE, Envoyé spécial à Ouagadougou

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.