banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Evaluation des apprentissages : Améliorer les rendements par le partage d’expériences

07 Déc 2017
748 times

Pour lever les difficultés rencontrées par les pays d’Afrique subsaharienne en matière d’évaluation des apprentissages, le réseau « Le Talent », en collaboration avec l’Unesco, tient, à Dakar, un atelier régional. Les spécialistes demandent ainsi aux Etats d’améliorer les rendements en matière d’évaluation des apprentissages par le partage d’expériences.

En Afrique subsaharienne, beaucoup de pays ont réformé leurs programmes d’enseignement et utilisent désormais l’approche par les compétences. Cependant, la plupart rencontre des difficultés pour adapter les outils, les approches et les instruments de mesure des performances des apprenants. Pour lever ces contraintes, « Le Talent » (réseau d’éducateurs pour la transformation de l’enseignement) a réuni, Dakar, les responsables des évaluations scolaires de 18 pays africains dans le cadre d’un atelier régional sur les systèmes nationaux d’évaluation des apprentissages en Afrique subsaharienne.

Cette rencontre est une occasion d’échanges d’expériences en matière d’évaluation pour améliorer les rendements. Le directeur du Bureau régional multisectoriel de l’Unesco à Dakar, Gwang-Chol Chang, a indiqué que la crise de l’apprentissage est l’une des principales mesures qui pèsent sur notre région pour atteindre l’objectif durable numéro 4 relatif à l’éducation. Surtout qu’un système d’évaluation peu adapté renforce la crise de l’éducation.

Evoquant les dernières données de l’Institut statistique de l’Unesco, Gwang-Chol Chang a révélé qu’en Afrique subsaharienne un total de 230 millions d’adolescents n’atteindra pas les seuils de compétence minimum en lecture au moment où il devrait achever le premier cycle du secondaire, alors que 60 % d’entre eux vont à l’école. « Cette situation n’est malheureusement pas nouvelle.

C’est partant de ce constat que l’Odd 4 met l’accent sur l’apprentissage dans toute ses dimensions et à travers toutes les formes d’éducation », a dit M. Chang qui a estimé qu’une bonne méthode d’évaluation pourra améliorer les rendements.

Mohamed Moustapha Diagne, directeur de la formation et de la communication du ministère de l’Education nationale, a salué cette importante séance pour les systèmes nationaux d’évaluation. « Nous évaluons nos enseignants par des tests nationaux de positionnement, nous évaluons également nos élèves. L’atelier va permettre de procéder à des échanges de bonnes pratiques qui permettent d’harmoniser les évaluations, mais également d’améliorer les rendements en matière d’évaluation et d’apprentissage », a-t-il expliqué.

Même s’il peut être amélioré pour mieux s’adapter aux exigences, M. Diagne a confié que le système sénégalais d’évaluation respecte les normes standards avec une évaluation formative, sommative et certificative. Par rapport au faible niveau des apprenants en lecture qui serait dû aux méthodes d’évaluation, il a reconnu que les dernières analyses sur la lecture n’ont pas été très bonnes. C’est pourquoi le ministère a lancé un programme de lecture rénovée avec l’Usaid et le Sénégal a introduit le bilinguisme pour que l’enfant puisse apprendre plus rapidement à lire à l’aide de sa langue maternelle.

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.