banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Paiement des rappels, avancement, mise en solde des enseignants : 32 milliards de FCfa inscrits dans la loi de finances 2018

29 Déc 2017
12053 times

Pour le paiement aux titres des rappels, avancement et mise en solde des enseignants, une enveloppe de 32 milliards de FCfa a été prévue dans la loi de finances 2018, a dit le Président Macky Sall.

« Sa fonction sacerdotale fait de l’enseignant un éducateur, un formateur mais aussi un symbole de civisme que nous devons protéger ». Avec ses mots prononcés lors de la remise du Grand prix du Chef de l’Etat pour l’enseignant, le Président Macky Sall a voulu démontrer sa volonté de faire encore plus pour le corps enseignant du Sénégal qui représente, à ses yeux, la clé de voûte du système éducatif. Ainsi, pour les revendications des syndicats d’enseignants concernant les actes et rappels de validation, d’avancement, de titularisation, de reclassement…, 32 milliards de FCfa ont été inscrits dans la loi de finances 2018. « Au total, dans le budget général alloué au ministère de l’Education nationale pour l’année prochaine, 87,60 %, soit un montant de près 362 milliards de FCfa, sont affectés au traitement salarial des enseignants. Rapporté au budget de fonctionnement du ministère, cela représente 90,45 % des dépenses », a-t-il souligné.

5200 parcelles pour les enseignants
Le Chef de l’Etat a annoncé des facilités pour l’accès des enseignants au foncier à travers les coopératives d’habitat constituées. « Dans ce cadre, 5200 parcelles seront mises à la disposition des enseignants, conformément aux accords entre le gouvernement et les syndicats. A ce titre, 1.100 parcelles déjà viabilisées à Kounoune, pour un montant de  plus d’un milliard de FCfa, sans contribution des enseignants, ont été déjà mises à la disposition des syndicats. Pour le reliquat, soit 4100 parcelles à attribuer dans les régions, les attestations individuelles ont été déjà délivrées aux syndicats sur la base des listes présentées », a-t-il informé. 

Dans les programmes, il est aussi prévu d’octroyer à d’autres syndicats d’enseignants 1300 autres parcelles, dont 275 à Dakar. Toutes ces mesures viennent après d’autres prises dans le cadre de l’opération « coup de poing » pour la régularisation de la situation administrative des enseignants lancée par le gouvernement. Une option qui a permis, le 25 septembre 2017, de traiter 24 947 cas sur les actes de validation, d’avancement, de titularisation et de reclassement concernant 67 042 enseignants. Il s’y ajoute le paiement, en 2016, au titre des rappels de validation, d’intégration et d’avancement, d’un montant de 23 933 000 000 de FCfa sur un engagement budgétaire de 24 milliards de FCfa.

Concernant les rappels de primes et d’indemnités de sujétion et de fonction, au 31 octobre 2017, le règlement de la note, se chiffrant, au total, à 28 750 000 000 de FCfa, a été effectué sur une prévision de 29 400 000 000 de FCfa. Tous ces efforts consentis, selon le Président Macky Sall, sont le fruit d’arbitrages difficiles sur nos ressources en faveur de l’éducation. « Des efforts qui confirment mon attachement à la revalorisation sociale et au réarmement moral de nos enseignants. Au demeurant, je sais qu’il nous reste beaucoup à faire pour mettre les enseignants dans les conditions idéales de travail à la hauteur de mon ambition de construire une école de l’excellence », a-t-il avancé. 

Avec une volonté qui dépasse de loin ce qui a été énuméré, le Président Macky Sall a appelé les enseignants et les syndicats à travailler dans la confiance, dans la responsabilité, pour voir les délais dans lesquels des réponses pourront être apportées aux doléances posées dans les différentes plateformes. Ceci, en tenant compte des autres contraintes et les défis qui sont multiples et liés à la sécurité, à l’accès aux services sociaux de base...

Oumar NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.