banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Evaluation des systèmes éducatifs : L’Afd met à la disposition de la Confemen 1,3 milliard de FCfa

02 Jan 2018
537 times
Evaluation des systèmes éducatifs : L’Afd met à la disposition de la Confemen 1,3 milliard de FCfa Crédit photo : APS

Une convention de financement d’un montant de 1,3 milliard de FCfa a été signée entre la Conférence des ministres de l’Education des Etats et gouvernements de la francophonie (Confemen) et l’Agence française de développement (Afd). Le but est d’appuyer le Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la Confemen dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième évaluation internationale des systèmes éducatifs dénommée « Pasec 2019 ».

L’Agence française de développement (Afd) a signé, le 28 décembre 2017, une convention de financement estimée à 1,3 milliard de FCfa avec la Conférence des ministres de l’Education des Etats et gouvernements de la Francophonie (Confemen). Cette subvention non remboursable est destinée à la réalisation du plan d’actions 2017-2021 du Pasec (Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la Confemen), notamment les activités de terrain dans les 15 pays bénéficiaires (Bénin, Burkina, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Niger, RD Congo, Sénégal, Tchad et Togo), sous forme de fonds délégués.

Le projet a reçu le concours de plusieurs partenaires (Afd, Pays bénéficiaires, Confemen, Ddc Suisse). Le secrétaire général de la Confemen, Jacques Boureima Ki, a salué «une cérémonie qui marque le soutien de l’Afd au secteur éducatif francophone africain». Il a indiqué que «les résultats des évaluations montrent qu’en dépit des efforts consentis par les pays et la communauté internationale, et malgré les progrès enregistrés dans le domaine, de nombreux défis restent à relever».

Le projet vise à renforcer les capacités des pays dans l’évaluation des compétences des élèves et la production d’analyses sur les déterminants des performances des systèmes éducatifs. Le programme veut également veiller au renforcement de la production et de l’analyse de données comparables sur les compétences des élèves du primaire en lien avec leur contexte d’apprentissage dans les 15 pays participants. L’enquête porte sur l’évaluation des compétences des élèves de deuxième et sixième années du primaire dans ces 15 pays francophones d’Afrique subsaharienne.

L’ambassadeur de la République de France au Sénégal, Christophe Bigot, a tenu à rappeler combien «la Francophonie compte» pour son pays. «Nous avons à cœur de mettre en avant la promotion de l’éducation. Au-delà de l’approche quantitative, nous misons également beaucoup sur l’approche qualitative dans le fonctionnement du système éducatif», s’est-il exprimé. Le diplomate a ainsi plaidé pour la résorption des abris-provisoires. La question du nombre pléthorique, noté souvent dans les classes, préoccupe à plus d’un titre les autorités françaises.

Pour sa part, la directrice de l’Agence française de développement (Afd), Laurence Hart, a réitéré la disponibilité de sa structure à «œuvrer pour l’amélioration de la qualité des enseignements».

Tout en renouvelant sa disponibilité, elle a souligné «l’objectif d’accompagner la jeunesse africaine, afin qu’elle puisse trouver sa place dans la société».

Oumar BA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.