Print this page

Sauvegarde et mise en valeur de la mangrove : Un cadre de concertation intercommunal installé à Saint-Louis

03 Jan 2018
817 times

Un atelier de restitution du plan d’actions pour la sauvegarde de la mangrove s’est tenu à Saint-Louis. Cette rencontre était une occasion pour installer le cadre de concertation intercommunal pour la préservation de cette flore amphibie.

Des acteurs engagés dans la préservation de l’environnement ont pris part, à Saint-Louis, à un atelier de restitution du plan d’actions pour la sauvegarde de la mangrove. Lors de cette réunion, tenue en présence de Me Moustapha Mbaye, président du Conseil départemental de Saint-Louis, le cadre de concertation intercommunal a été installé. Car la gestion efficiente des ressources, avec son corolaire la protection de l’environnement, est devenue sujet prioritaire et irréversible. D’où la nécessité de mutualiser les actions pour plus d’efficience. Ainsi, a rappelé Me Moustapha Mbaye, il est important « de veiller à une conjugaison des actions afin d’endiguer les conséquences néfastes de la destruction de la mangrove, qui demeure une niche cruciale pour la préservation de beaucoup d’espèces ». Pour Nicolas Dupuy, de l’Ong « Le Partenariat », ce cadre est un « dispositif innovant en matière d’approche territoriale pour la préservation des espaces naturelles. Aussi, est-il revenu sur la bonne perception qu’ont eue les différents acteurs internationaux sur « cette approche territoriale spécifique dans le Delta du fleuve, qui est saluée par beaucoup d’acteurs ».

Ousmane Sow, directeur de l’Agence régionale de développement (Ard) a fait savoir que le plan d’actions validé est participatif et « a trait aux enjeux et défis liés à la prise en charge de nos écosystèmes très sensibles, avec pour finalité une exploitation de façon durable ».

Cet outil de planification sectorielle s’aligne parfaitement sur les grandes orientations environnementales du Plan départemental de développement (Pdd) de Saint-Louis. En outre, le cadre de concertation implique le département de Saint-Louis et trois communes (Saint-Louis, Gandon et Gandiol). De plus, dans une perspective de consolidation des processus de décentralisation dans la région de Saint-Louis, à travers l’Acte 3, ce cadre participe activement au renforcement des liens d’intercommunalité entre les collectivités locales du département.

Au cours de l’atelier, la dynamique jusqu’ici engagée par les collectivités locales du département de Saint-Louis autour d’une stratégie intercommunale de lutte contre les changements climatiques a été proposée. Par ailleurs, l’ensemble des acteurs du département de Saint-Louis ont pris conscience des enjeux environnementaux liés à la préservation de la mangrove (diagnostic) et des mesures d’atténuation prises (plan d’actions).

A. M. NDAW

Rate this item
(0 votes)