Print this page

Centre Anne Marie Mortier de Thiès : « Afrique développement » au chevet des enfants souffrant d’infirmité motrice célébrale

03 Jan 2018
697 times

Le Centre Anne Marie Mortier de Thiès, qui accueille des enfants souffrant d’Infirmité motrice cérébrale (Imc), une infection des centres de commande du cerveau entraînant des paralysies allant du plus simple au compliqué, a reçu la présidente de l’association « Afrique développement ». Mme Sédan Coulibaly était accompagnée de ses principaux collaborateurs. Au cours de la rencontre avec ces enfants, en présence des parents et des autorités du Groupe de recherche et d’appui aux initiatives mutualistes (Graim), Mme Coulibaly a rappelé que le handicap ne doit pas être une fatalité, mais source de vitalité. C’est pourquoi elle a inscrit leur geste dans le champ humanitaire. Ayant choisi d’agir pour faire reculer la pauvreté, en soutenant les populations, compte tenu de leurs moyens disponibles, l’association « Afrique développement » entend jouer, selon sa présidente, sa modeste contribution auprès des enfants souffrant d’Imc et de leurs familles respectives. Ce don en médicaments, couches, voiturettes pour enfants, détergents et compléments nutritionnels va droit au cœur des parents. « Ceci nous réconforte et nous montre qu’il y a des gens qui pensent à nos enfants malades dont la plupart des parents n’ont pas les moyens de pouvoir les prendre en charge », a noté Raby Diallo au nom des parents.

Selon elle, c’est là tout le mérite du Graim et de ses partenaires belges qui ont mis à leur disposition un centre d’éducation et de rééducation et d’appareillage pour leurs enfants depuis 2008. Au-delà du centre, 15 relais formés par Graim interviennent aussi bien au centre que dans les domiciles pour assister les enfants malades et aider leurs parents à mieux s’occuper d’eux. Des foyers d’accueil sont également installés à Thiès, Tivaouane, Pout, Pikine et Guédiawaye et gèrent environ 200 enfants souffrant d’Infirmité motrice cérébrale dont les infections touchent le cerveau et le système nerveux. D’où l’importance du matériel orthopédique pour le centre.

Mbaye BA

Rate this item
(0 votes)