banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre l’excision : Le taux de prévalence est passé de 94 à 70% dans le sud du pays

13 Fév 2018
930 times

La croisade contre l’excision est en passe d’être gagnée dans le sud du pays où le taux de prévalence est passé de 94 à 70%.

La lutte contre les Mutilations génitales féminines (Mgf) commence à porter ses fruits dans la région de Kolda. Le taux de prévalence, qui était supérieur à 80 % il y a quelques années, est passé à 46 % en 2017. Il faut dire que cette tendance à la baisse est notée dans toute la partie méridionale du pays, malgré les cas de résistance notés dans certaines contrées. Le taux de prévalence de l’excision est passé de 94 à 70 % actuellement. Ces résultats élogieux ont été obtenus grâce aux efforts consentis par l’Etat du Sénégal avec l’appui de ses partenaires au développement et des Ong.

Pour réussir ce pari, l’Ong Tostan a mené plusieurs stratégies en direction des communautés, des chefs de village et des leaders religieux pour les convaincre du bien-fondé de cette démarche. L’utilisation des argumentaires religieux et médicaux, avec l’implication du personnel de santé, a eu un impact positif sur le terrain. « Le taux de prévalence de l’excision a connu vraiment une baisse notoire dans la zone sud, c’est-à-dire dans les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor. En ce moment, nous sommes à 70 % de taux de prévalence qui était de 94 %. Pour la région de Kolda, nous sommes aux environs de 46 %. Cela veut dire que ça a beaucoup baissé », déclare Ibrahima Diao, coordonnateur de l’Ong Tostan pour la zone sud. Il salue l’engagement des organismes internationaux comme l’Unicef et l’Unfpa pour leur accompagnement dans la campagne de sensibilisation pour la promotion de l’abandon de l’excision au Sénégal.

Cependant, il estime que des efforts doivent encore être faits pour venir à bout de cette pratique moyenâgeuse dans le sud du pays où certains milieux maraboutiques continuent de faire l’amalgame entre l’Islam et l’excision.

« Ils soutiennent que l’excision est une pratique religieuse, mais nous, nous sommes convaincus qu’elle n’a rien à voir avec la religion musulmane. Nous continuons à discuter avec eux pour les convaincre, mais il faut savoir que déjà beaucoup de leaders religieux sont avec nous. Ils participent à nos ateliers de formation et s’impliquent dans la sensibilisation des populations sur les méfaits de l’excision », précise M. Diao. Sur ce, il demande aux acteurs communautaires, aux guides religieux et aux chefs de village d’intensifier la sensibilisation des populations afin d’éradiquer la pratique de l’excision qui n’a, selon lui, aucun fondement religieux.

Mamadou Aliou DIALLO

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.