Pathé Seck réaffirme la volonté de l’Etat de légaliser le congé du Magal

03 Jan 2013
23777 times

Pathe Seck Magal 2013Le ministre de l’Intérieur Pathé Seck a réaffirmé mercredi à Touba (Centre) la volonté du gouvernement d’introduire à l’Assemblée nationale un projet de loi en vue de légaliser la décision de l'Exécutif faisant du Magal une "journée fériée, chômée et payée".

« C'est une volonté du président de la République de reconnaitre, sur le plan juridique, le Magal de Touba qui mobilise beaucoup de monde », a dit M. Seck, relevant qu’ « une loi pourrait être introduite dans ce sens à l'Assemblée nationale ».

Le gouvernement a pris le 7 décembre dernier la décision de déclarer "fériée, chômée et payée" la journée du Magal de Touba. Plusieurs services de l'Etat prennent part à l'organisation matérielle de cet évènement religieux.

Le ministre de l'Intérieur était à la tête de la délégation gouvernementale venue à la cérémonie officielle du 118ème Magal, l’événement commémorant le départ en exil (1895-1902) au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), le fondateur du mouridisme, une des principales confréries musulmanes sénégalaises.

La délégation gouvernementale comprenait, outre Pathé Seck, Serigne Mbaye Thiam (Education nationale), Cheikh Bamba Dièye (Communication, TIC et Economie numérique), Mariama Sarr (Famille, Enfance et Entrepreneuriat féminin) et Abdou Latif Coulibaly (Bonne gouvernance et porte-parole du gouvernement).

Khadim Diop (Aménagement des zones inondées), Mor Ngom (Directeur de cabinet du président Macky Sall), Seynabou Gaye Touré (ministre délégué en charge des Sénégalais de l’extérieur), Pape Diouf (Pêche et Affaires maritimes) et Aly Ngouille Ndiaye (Energie et Mines).

Des représentants de familles religieuses du Sénégal et d'autres pays, de même que des membres du corps diplomatique accrédité au Sénégal étaient présents.

Source: APS

Last modified on dimanche, 24 avril 2016 15:13
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.