Autour de l’essentiel

30 Mai 2016
3006 times

Au sortir du lancement du Dialogue national initié par le chef de l’Etat, le président Macky Sall, le maître-mot doit être « se retrouver autour de l’essentiel ». Le Sénégal, petit pays par sa géographie, mais grand par son histoire politique et ses hommes de valeur qui l’ont incarné vient, encore une fois de prouver au monde entier qu’il est et qu’il reste, une terre de dialogue. Le premier président du Sénégal indépendant Léopold Sédar Senghor alors que nous étions jeunes élèves répétait maintes reprises dans ses discours que le Sénégal était un pays de dialogue. En invitant les chefs de partis politiques, les organisations syndicales, les chefs religieux et coutumiers et les représentants  de la Société civile dans la salle des banquets de la Présidence, Macky Sall a suivi les pas de ses illustres prédécesseurs. Le chef de l’Etat est resté fidèle à l’héritage légué par Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf qui ont toujours été soucieux de bâtir un consensus sur les grandes questions d’intérêt national. On se souvient des Etats généraux de l’Education, du Football au sortir de Caire 86, et tant d’autres rencontres qui ont toujours été des moments de rencontres et d’échanges sur les questions de l’heure. L’initiative prise par le chef de l’Etat ne peut être que saluée par tout un chacun, car l’avenir de notre cher pays en dépend. Huit heures d’horloge ont permis aux uns et aux autres de poser les problèmes, mais surtout de voir ensemble les solutions qui s’imposent. La situation au sein de l’école publique, la santé, le chômage sont autant de questions sur lesquelles les différents acteurs ont tenté de trouver des remèdes. Ce dialogue auquel le chef de l’Etat a invité toutes les forces vives de la nation est une grande occasion pour tous les fils et filles du Sénégal de renouer avec une tradition  conforme au génie du peuple. Il s’agit d’appeler tous les acteurs à la construction nationale face aux nouvelles perspectives qui s’ouvrent avec la découverte du gaz et du pétrole.  Il faut des convergences fortes et une implication de tous les acteurs pour ouvrir de nouvelles pages d’histoire  au Sénégal.

Notre pays dont la démocratie est saluée partout dans le monde a intérêt à regrouper tous ses fils lorsque des défis nouveaux sont lancés. Nous sommes fiers d’avoir un pays qui, au sortir de chaque consultation électorale, voit ses bureaux, écoles, universités et marchés fonctionner le lendemain après la publication des premiers résultats. Mieux, le président de la République a rappelé que le Sénégal n’a pas besoin d’une autorité indépendante pour organiser des élections car du début à la fin du processus, les partis politiques, l’administration et la Cena suivent et contrôlent des opérations. Maintenant l’heure est à la consolidation des acquis, car la date du 28 mai qui vient d’être institutionnalisée journée du dialogue restera gravée dans annales politiques du Sénégal.

Par El Hadji Abdoulaye THIAM

Last modified on lundi, 30 mai 2016 16:39
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.