Hommage à Mame Less

20 Sep 2016
3298 times

Rude année pour la presse sénégalaise, pour la presse africaine. Apres Senen de jeune Afrique, le caricaturiste du Cafard libère, Marx Magamou Mbaye directeur de la communication, c’est au tour de Mame Less Dia de partir. Less comme on l’appelait est décédé en France. Il a été inhume le mercredi 22 octobre à Touba.

Less et moi, nous nous connaissions. Je sais que Mame Less était un ami du président Abdou Diouf. Ce dernier était passé le mercredi 22 à la morgue de l’hôpital principal pour prier pour que le tout Puissant accueille Less dans son paradis.

Sur beaucoup de points, Less et moi n’étions d’accord. Less et moi avions même eu à croiser le fer. Tout cela appartient maintenant à l’histoire ainsi. Mame Less avait son style et ses convictions. Il avait surtout son parcours, sa biographie, son histoire personnelle qu’il pouvait brandir à tout instant, en tout lieu.

Des milliers de personne ont fait le deuil après la mort du fondateur du politicien. Au Sénégal et en Afrique, Manuel Saturnino ancien premier ministre de Guinée Bissau a beaucoup pleuré à Liberté 6 à la maison mortuaire de feu Mame Less Dia. Les enfants de Less sont reconnaissants lorsqu’ils remercient les amis, tous les amis de leur père.

Less Courra aura joué un rôle de premier plan pour la presse sénégalaise, pour la presse Sud du Sahara. Des échos du Sénégal qu’il avait fondé aux côtés de Boubacar Diop au politicien paraissent régulièrement à l’improviste Less aura beaucoup fait.

Ancien marxiste ayant flirté avec le bouddhisme, Mame Less Dia, repose désormais à Touba, tout près de Cheikh Ibrahim Fall, du plus grand disciple de Cheikh Ahmadou Bamba, Khadim Rassoul. Que la terre de Touba soit légère à mon ami et confrère Mame Less.

L’auteur renouvelle ici 

l’hommage qu’il avait rendu
au disparu à l’époque
Par Mamadou Amadou Tamimou WANE
Carrefour republicain

Last modified on mardi, 20 septembre 2016 16:59
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.