Projection dans le futur

27 Sep 2016
934 times

La divination est la chose du monde la mieux partagée », écrivait Jean-Pierre Vernant, un historien de la Grèce antique. Depuis la nuit des temps, le souci de connaître, ici et ailleurs, l’avenir est une volonté de l’homme, liée à sa condition de mortel et à son désir d’être maître de son destin et de trouver un sens à sa présence sur terre. Dans leur diversité et leur complexité, les processus et les outils de divination utilisés chez nous rendent compte de cette réalité : astrologie, charlatanisme, géomancie, cartomancie, chiromancie, cauris, etc.

Les devins sénégalais, qui tiennent une place essentielle dans notre culture, sont très courus par des hommes et femmes de toutes conditions qui veulent toujours en savoir sur ce que l’avenir leur réserve. Nuitamment, ils se rendent chez un « borom xam-xam » (faiseur de miracle) pour qu’un rêve devienne une réalité, confient leurs soucis existentiels à un « kang fooré » pour avoir une place au soleil, consultent un « saltigué » pour être dans les bonnes grâces d’un généreux donateur, etc. D’ailleurs, la voyance se fait même sur les ondes de certaines radios et télévisions privées où des mages répondent en direct aux abonnés à ces services divinatoires et leur indiquent les offrandes et autres sacrifices à faire pour se sortir d’une situation difficile ou pour obtenir une notoriété perdue.

En tout cas, le recours aux procédés divinatoires est une réalité présente dans la culture sénégalaise et porteuse d’une fonction sociale qu’il ne faut pas négliger. Car la divination ne se résume pas à prédire l’avenir. Elle ancre l’individu dans le monde en donnant du sens à son existence et aux événements de la vie. La volonté de se projeter dans le futur est importante car comme disait Confucius : « Qui ne se préoccupe pas de l’avenir lointain, se condamne aux soucis immédiats ».

Cheikh Aliou AMATH

Last modified on mardi, 27 septembre 2016 13:09
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.