Randoulene Nord : Aux origines de la cité du rail

27 Sep 2016
993 times

Situé au cœur de la ville de Thiès, Randoulène Nord se trouve à l’emplacement d’un ancien village sérère dénommé Diankhène. Le quartier cosmopolite d’alors devient le centre administratif de la cité du rail.

A l’entrée de la « cité du rail », Randoulène souhaite la bienvenue aux visiteurs. Quelques slaloms à travers les voitures sur la grande avenue du camp avant de dévier à droite pour entrer dans le quartier aux origines de Thiès. La vie tourne au ralenti dans les larges rues en cette matinée dominicale. Plusieurs riverains prennent un brin de fraîcheur sous l’ombrage des arbres plantés devant leurs concessions. Dans toute la ville, le caïlcédrat ou « Khaya senegalensis » est à l’honneur. D’un côté des anciens devisent tranquillement. De l’autre, un groupe de jeunes joue au scrabble.

Randoulène est une ancienne habitation des Sérères nones, les premiers occupants de Thiès. « La zone comprise entre la mairie, la place de France et l’actuel quartier Randoulène constituaient le village de Diakhène », explique Makhfou Faye, fils du délégué de quartier de Randoulène Nord Amadou Ndiaye Faye. Par ailleurs, ce professeur d’histoire et de géographie, intéressé par le passé de son quartier, a recueilli beaucoup de témoignages des anciens. Le premier délégué de quartier s’appelait Malick Kaïré Diaw. Le village de Diankhène a été fondé au 17ème siècle dans royaume du Cayor. Son ancien marché Moussanté Darkassé, disparu avec la restructuration, a donné son nom à l’actuel marché Moussanté (le terme wolof signifie jouer au plus intelligent au cours du marchandage). Randoulène a été divisé pour avoir deux entités plus petites dont la gestion serait plus facile. L’avenue du Baol constitue la ligne de démarcation entre Randoulène Nord et Randoulène Sud. Ses quartiers limitrophes sont Randoulène sud, Carrière et Escale. L’ancien premier ministre Idrissa Seck est natif du quartier. « Un Thiessois n’est à l’aise que chez lui », explique M. Faye. Hormis la majorité de musulmans, le quartier accueille quelques chrétiens d’origine manjack. Au sein du quartier se trouve le compartiment « route de Mbour » et celui des « Ndiobène ». Ce dernier est le fief de la caste des « rabb » composée de tisserands. Au fur du temps, le quartier devient une zone de brassage ethnique avec la présence de la gare ferroviaire. La ligne de chemin de fer Dakar-Saint-Louis est inaugurée en 1885.

Alors l’ancien village sérère accueille alors des Wolofs, des Bambaras, des Toucouleurs, entre autres. C’est au moment du lotissement de 1956 que l’administration coloniale a demandé aux populations de « se pousser un peu ». D’où le nom wolof de Randoulène. Cette décision fait suite à la conférence de Brazzaville qui a décidé de l’amélioration des conditions de vie par l’érection de communes mixtes dont Thiès. Randoulène Nord pourrait être considéré comme le cœur administratif de la ville de Thiès. En plus d’écoles, il abrite le Tribunal régional de Thiès, une caserne de sapeurs-pompiers et le premier poste de santé de Thiès. Le quartier accueille aussi la Direction de la scolarité centrale de l’université de Thiès.

Ibrahima NDIAYE (stagiaire)

Last modified on mardi, 27 septembre 2016 13:09
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.