Eliminatoires coupe du monde 2018, Sénégal-Cap-Vert à 20 h : Les Lions veulent rester maîtres à domicile

08 Oct 2016
3819 times

Le ticket pour la phase finale de la prochaine CAN (« Gabon 2017 ») au fond de la gibecière, les « Lions » du foot repartent en conquête à compter d’aujourd’hui pour un tournoi autrement plus prestigieux : la Coupe du monde qui se disputera en 2018 en Russie. Quatorze ans depuis que la génération de Cissé, Diouf, Fadiga et autres Diao avaient émerveillé le monde et fait vibrer de joie et de fierté leurs compatriotes. Quatorze ans que tout un peuple attend de revivre ces moments de bonheur à jamais gravés dans la mémoire collective. Depuis, que de désillusions !

  Or, cette fois, l’espoir semble poindre devant une Tanière qui, du strict point de vue de ses statistiques en éliminatoires de la CAN 2017, ne s’est jamais aussi bien portée ces dernières années. Et comme le hasard du tirage a mis les « Lions » dans un groupe D très abordable pour dire le moins (avec le Cap-Vert, l’Afrique du sud et le Burkina Faso), autant en profiter au maximum pour renouer avec les moments de folie que seule une phase finale de Coupe du monde peut offrir. Mais, rien ne sera donné aux « Lions » qui, en plus, auront à chacune de leurs six prochaines sorties sur le chemin de « Russie 2018 » à justifier leur statut de favoris que bien des observateurs leur ont attribué. Première levée, ce soir à domicile face à des « Requins bleus » du Cap-Vert revanchards pour avoir été virés de la prochaine CAN au dernier jour des éliminatoires. Et comme un derby n’est jamais un match comme les autres, les hommes de coach Cissé ont intérêt à être à la hauteur des attentes placées en eux.              

B.K.N

Aliou Cissé compte sur des Lions décidés à se faire respecter
Les « Lions » se sont déjà fait une idée de la pression qui les attend ce soir au stade Léopold Sédar Senghor. Le 12e Gaindé a donné hier un avant-gout de l’ambiance d’aujourd’hui. Massés dans le virage du tableau magnétique du stade, les supporters habillés aux couleurs nationales et drapeaux du Sénégal en main, se sont illustrés par les chants qu’ils ont entonnés. Une prestation bien appréciée par les joueurs qui n’ont pas manqué d’esquisser des pas de danse à la fin de la séance. Autant donc s’attendre à une ambiance du genre ce soir au stade L.S. Senghor. Aliou Cissé, lui, s’y est déjà préparé. « L’ambiance est bonne dans le groupe. Jusqu’ici nous avons travaillé dans une bonne ambiance », reconnaît le sélectionneur national qui s’attend donc à « un grand match ». En fait, Aliou Cissé a tenu à souligner qu’il n’y a pas de petit match.
« Ce match est important comme les autres qu’on a déjà livrés», a insisté l’ancien capitaine des « Lions » de la fameuse génération de 2002 qui prend très au sérieux le Cap-Vert qu’il considère comme « un adversaire de taille ». Mais, il ne se fait pas trop de soucis puisqu’il dispose de son groupe au complet. « Tous les joueurs se sont entraînés et sont très motivés pour ce match », a rassuré Aliou Cissé bien conscient de rencontrer ce soir « un adversaire coriace », mais, selon lui, ses joueurs sont dans « un bon état d’esprit pour aborder ce match » contre une équipe du Cap-Vert qu’il a « visionnée » pour mieux se préparer.
En fait, comme prévu, Aliou Cissé avait peaufiné sa stratégie durant les trois jours de huis clos. Au programme de la dernière journée, hier, les « Lions » étaient soumis à quelques ateliers pour améliorer le collectif dans un espace réduit. Le travail devant les buts était aussi au menu de la séance suivie par un grand public et qui s’est terminée dans le cafouillage. Débordés à la fin de la séance, les quelques forces de l’ordre mobilisées pour la circonstance n’ont pu rien faire pour arrêter la vague des supporters qui ont envahi le terrain. Un bain de foule qui augure une forte mobilisation du public ce soir. Aliou Cissé a, en tout cas, lancé un appel au public pour pousser les « Lions » à maintenir leur dynamique de victoire.

Ansoumana SAMBOU

DANS LE CAMP ADVERSE : Le coach Antunes entend donner une belle réplique aux « Lions »
Les « Requins Bleus » du Cap-Vert entendent donner la réplique qu’il faut aux « Lions » du Sénégal. Leur entraîneur Lucio Antunes l’a clairement fait savoir hier après la séance d’entraînement de ses troupes au stade Léopold Sédar Senghor. Ayant débarqué à Dakar dans la nuit de jeudi à vendredi, en provenance du Portugal, les joueurs cap-verdiens se sont familiarisés avec la pelouse du stade de compétition pendant plus d’une heure. « Nous jouerons pour nous imposer dans les duels car un premier match des éliminatoires est très important. Donc on doit bien entrer dans cette compétition », a-t-il ajouté. C’est certainement pour mieux préparer ces éliminatoires que l’équipe cap-verdienne est allée se ressourcer au Portugal pendant une semaine. « On a choisi le Portugal parce que la majeure partie de nos joueurs jouent là-bas, donc c’est plus rapide pour rallier Dakar via Lisbonne. Nous sommes venus avec l’essentiel de nos joueurs. Notre objectif en venant ici, c’est de faire un bon résultat. Nous respectons beaucoup le Sénégal qui a quand même une belle carte de visite en Afrique même s’il n’a encore rien gagné », a souligné le technicien cap-verdien qui a pris le relais de son collègue Beto Cardoso.
  Et loin de se focaliser sur le passé de son équipe, notamment sur son élimination de la prochaine Can, Lucio Antunes entend regarder devant lui et d’abord le match de ce soir. Même l’absence pour blessure du Lillois Ryan Mendès ne semble affecter son mental car il a déclaré à ce sujet être venu avec assez de joueurs qui sont tous interchangeables. « Je sais que le Sénégal a une excellente équipe. Nous l’avons même croisée en amical qui s’est soldé par un nul en 2010. Mais il faut dire qu’entre-temps beaucoup de choses ont changé. Nous sommes maintenant en 2016 et c’est une nouvelle équipe du Cap-Vert qui se présentera devant le Sénégal avec une autre mentalité et de nouveaux joueurs expérimentés et déterminés à faire un bon parcours dans ces éliminatoires du Mondial», a-t-il soutenu.
  Une équipe sénégalaise que certains joueurs capverdiens connaissent depuis le match amical de 2010 ; notamment les défenseurs Fernando Varela, Ricardo Silva et Stopira et le milieu de terrain Marcos Soares tous des professionnels évoluant respectivement en Grèce, au Portugal, en Hongrie et à Chypre. Mais la satisfaction de Lucio Antunes, c’est que son équipe est déjà habituée à évoluer à l’extérieur et ne nourrit donc aucune pression ou complexe. A preuve, elle a fait  un excellent parcours dans les éliminatoires de la Can 2017 et n’a raté la qualification que lors de la dernière journée. Maintenant que se présentent à ses joueurs les éliminatoires de la coupe du monde, ils comptent mettre le paquet pour ne pas connaitre un second échec d’affilée. Cela commencera par le match d’aujourd’hui où le coach cap-verdien entend faire une belle entrée en matière.  

C. F. KEITA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.