[Grand dossier] Sénégal-France - Agence française de developpement : Près de 283 milliards de FCfa déjà engagés dans le Pse

16 Déc 2016
2702 times

Le montant des engagements nets totaux de l’Agence française de développement (Afd) de 1,2 milliard d’euro fait du Sénégal un pays prioritaire de la politique de coopération de la France qui reste l’un des principaux bailleurs de notre pays et le premier bailleur bilatéral.

Malgré la crise économique à laquelle elle fait face, les efforts de la France en matière d’aide publique au développement en faveur du Sénégal ne faiblissent pas. Ainsi, lors de la première visite, au Sénégal, de Rémy Rioux, directeur général de l’Agence française de développement, au mois de juin dernier, il avait été établi que, depuis l’année 2000, l’Afd a engagé plus de 790 milliards de FCfa (1,2 milliard d’euros) au Sénégal et enregistré une forte croissance de ses financements au cours des 5 dernières années avec 846,5 millions d’euros engagés sur la période. Soit, en moyenne, 141 millions d’euros d’engagements par an depuis 2010.

En 2015, le montant total des engagements de l’Afd au Sénégal a atteint 228 milliards de FCfa (149,8 millions d’euros). Ce qui fait du Sénégal un pays prioritaire de la politique de coopération de la France qui reste l’un de ses principaux bailleurs et son premier bailleur bilatéral.

Dans le cadre du Pse, l’appui de la France au Sénégal se chiffre à 432 millions d’euros pour la période 2013-2015. Les interventions de la France au Sénégal touchent de nombreux domaines. Ainsi, l’Afd est engagée dans des projets contribuant au développement durable et à l’amélioration des conditions de vie de la population, en phase avec les objectifs prioritaires du gouvernement, notamment dans les domaines de l’éducation, de la santé, des infrastructures urbaines, de l’électricité, de l’agriculture et du soutien aux entreprises. La France est présente dans les investissements majeurs concernant surtout le volet agricole du Plan Sénégal émergent. Avec le plus gros portefeuille agricole par pays de l’Afd, le Sénégal bénéficie d’un appui de plus de 100 millions d’euros (65 milliards de FCfa) sur ce secteur, auxquels s’ajouteront, d’ici fin 2016, plus de 50 millions d’euros en cours d’instruction.

Le Sénégal s’est lancé un défi important avec son objectif d’autosuffisance alimentaire, particulièrement celle en riz. La France est aux côtés du pays sur le secteur rizicole depuis plusieurs décennies en appuyant les investissements d’irrigation, d’aménagement et de limitation de la salinisation des terres agricoles (barrage) dans la vallée du fleuve Sénégal.

En plus de la vallée du fleuve Sénégal, avec des appuis aux communes rurales et à la production locale de riz, l’Afd sera bientôt présente dans le grand Tiers sud (les régions de Kolda et Tambacounda) et appuiera le financement de projet d’investissements agricole pour petits porteurs avec la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas).

L’Agence appuie également la formation professionnelle agricole à différents niveaux afin d’améliorer la compétitivité des entreprises du secteur. Par ailleurs, la France accompagne le Sénégal dans la mise en œuvre du volet agricole du Plan Sénégal émergent (Pse), au travers de son secteur privé, en s’appuyant sur son tissu d’entreprises, de centres techniques et organismes professionnels. Les entreprises françaises jouent donc un rôle significatif dans la vitalité économique du pays.

 A lire aussi l'intégralité de notre grand dossier :

Sénégal-France : Un partenariat multiforme et dynamique 

Last modified on vendredi, 16 décembre 2016 12:55
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.