Pikine : «Neneen» veut imposer une loi sur la préférence nationale

15 Juil 2017
532 times

En ce début de campagne électorale pour les élections législatives prochaines, la convention «Nenenn» (autrement) mène des visites de proximité et des caravanes dans la banlieue où se trouve son siège. Son leader Mamadou Guèye a révélé que ladite coalition ambitionne de voter à l’Assemblée nationale une loi sur la préférence nationale afin que les retombées des marchés attribués à des entreprises étrangères puissent profiter plus aux Sénégalais.

Le leader de la coalition de la convention citoyenne «Neneen» se désole du fait qu’après avoir gagné de grands marchés dans notre pays, des entreprises étrangères les sous-traitent avec d’autres entreprises sénégalaises qui sont obligées d’exécuter le gros du travail pour ensuite se retrouver avec une portion congrue des recettes générées par le marché. «La somme la plus importante va aller aux entreprises étrangères et donc logée dans des comptes établis hors du Sénégal. Si bien que cet argent qui aurait dû être réinvesti dans notre pays et servir à créer d’autres emplois va échapper aux Sénégalais», a-t-il mentionné. «C’est pourquoi, nous comptons faire voter une loi qui obligerait n’importe qu’elle entreprise étrangère chargée de l’exécution d’un marché au Sénégal de collaborer avec une entreprise sénégalaise pour que les retombées dudit marché puissent profiter aux Sénégalais», a-t-il ajouté.

L’autre avantage d’une telle loi, selon Mamadou Guèye, est liée au fait qu‘il y aura forcément un transfert de technologie faisant que l’entreprise sénégalaise va également bénéficier de l’expertise de l’entreprise étrangère et par conséquent sera dans les dispositions de faire le même travail au cas où le même marché serait lancé à l’avenir dans notre pays.

En outre, la convention citoyenne «Neneen» rappelle que la taxe sur les billets d’avions a contribué à la réalisation de l’aéroport Blaise Diagne. Son président considère qu’il serait plus intelligent de diviser cette taxe en deux parties. L’une va alimenter un fonds à caractère social au profit des Sénégalais de la diaspora. «Par exemple, en cas de décès d’un expatrié sénégalais, il ne se posera plus de problèmes liés au rapatriement du corps», a-t-il indiqué. L’autre moitié va servir à mettre sur pied un fonds qui aura le même esprit que le Fonds d’appui au sénégalais de l’extérieur (Faise) mais avec une démarche totalement différente. «Avec ledit fonds, n’importe quel Sénégalais de la diaspora désireux de rentrer au pays va être accompagné dans le cadre d’un projet. Le remboursement de son prêt permettra de financer un autre citoyen rentré au bercail et porteur d’un projet», a-t-il soutenu.
Autre loi que la convention citoyenne «Neneen» compte faire revenir à l’Assemblée, celle interdisant le gaspillage chez nous.

Abdou DIOP

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.