Des interdits pour le pèlerin

08 Aoû 2017
437 times
Le ministre Mouhamadou Bamba Ndiaye. Le ministre Mouhamadou Bamba Ndiaye.

Un certain nombre d’interdits est spécifié au pèlerin qui quitte la station de démarrage, selon le ministre. Le pèlerin ne devra plus couper ses cheveux ou ses ongles, non plus prononcer des insanités ou s'adonner à des discussions futiles. Aussi, il ne devra plus tuer une bête ou un insecte ou couper les arbres dans l'enceinte de la sainte mosquée...

L'ihram traduit ce sentiment d'humilité et de renonciation aux mondanités futiles pour ne viser que l'agrément d'Allah sur terre, ce qui est notre raison d'être... », souligne encore M. Ndiaye.

Nous voici donc devant cette majestueuse Kaaba. Les nombreuses lumières alentour se cristallisent autour d’elle pour en rajouter à son éclat. C’est comme si ces lumières réfléchissaient en elle et rétro-projettaient aux alentours. Ses noirs habits sont surmontés d’écritures et d’arabesques en or.  Le fidèle n’est pas déboussolé ici. Tout coin ou pan de la Kaaba peut  servir de qibla ou direction pour la prière. Dans toute l’enceinte sainte, des fidèles sont orientés vers la mythique case. La circumambulation se fera sept fois et un même refrain de prières est entonné par le célèbre prédicateur, Oustaz Alioune Sall, et répété par nous autres. « Seigneur ! Accorde nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans l'au-delà; et protège-nous du châtiment », résume-t-il.  Il faut souvent se bousculer et serrer les rangs pour ne pas se perdre puisque l’enceinte se remplissait de fidèles qui, pour certains, viennent effectuer le même rituel qui, pour d’autres, procéder à des prières. Mais toujours garder à l’esprit les recommandations du ministre Mouhamadou Bamba Ndiaye : « En faisant le tawaf, le pèlerin devra éviter de rudoyer ses frères et sœurs musulmans qui accomplissent le même devoir.

Cela signifie qu'une fraternité absolue doit régir ses rapports avec les autres… C'est l'apprentissage achevé du savoir vivre... »

Nous pouvions être près des murs de l’édifice tout comme nous en éloigner dans la circumambulation. Une grande ardeur et une intensité sont perceptibles dans la célébration du culte. Cette circumambulation débutant à partir d’un point de départ précis d’un pan de la Kaaba, matérialisé par la projection d’une lumière verte à l’opposé. A l’arrivée du point, le fidèle, levant la main droite en direction de l’édifice, répète « Au nom d’Allah, Allah est grand » comme pour se signaler. Et pendant son tawaf, le pèlerin peut assister, de près ou de loin, aux bousculades autour du point névralgique de la Kaaba, la pierre que tout le monde veut toucher.

De notre envoyé spécial
Ibrahima Khaliloullah NDIAYE

Pour lire l'intégralité du reportage, Cliquer ICI

Last modified on mardi, 08 août 2017 16:39
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.