Mortalité infantile : La nette baisse de la prévalence cache des disparités entre les régions

19 Sep 2017
1641 times
Les autorités se félicitent de la baisse de la mortalité infantile. Les autorités se félicitent de la baisse de la mortalité infantile.

La prévalence de la mortalité maternelle baisse au Sénégal. L’enquête continue 2016 montre qu’un enfant sur cinq meurt avant de célébrer son 5ème anniversaire soit un taux de 51 décès pour 1000 naissances vivantes. Toute compte fait, le taux de mortalité infanto-juvénile a baissé depuis 1992-1993 de 132% en 1992-1993 à 51% en 2016. Toutefois, il y a une disparité entre les villes et les zones rurales, et entre les régions. « Les résultats de l’EDS-continue 2016 mettent en évidence des écarts entre les régions. C’est dans la région de Kédougou (140%) que le taux de mortalité infanto-juvénile est le plus élevé. A l’opposé, c’est à Thiès (34‰) qu’il est le plus faible », indique le rapport.

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.