La France et l’Afrique, deux témoins pour notre jeunesse : Alioune Diop et Joseph Kizerbo

02 Déc 2017
978 times

Pendant que l’actualité sonne le rassemblement et une communion euro-africaine aux « Côtes éburnéennes », nous pensons à deux figures, témoins pour la jeunesse africaine de ce siècle si sensible à la question des droits humains et du citoyen, droits de la femme, droits de l’enfant. Il s’agit de Jean Alioune Diop de « Présence Africaine » et de Joseph Kizerbo, ce grand historien de l’Unesco, tous deux amis de Bernanos, Jean-Paul Sartre et François Mauriac. L’un est un Sénégalais du Fouta et l’autre un Sénégalo-Burkinabé ! L’un est « estampillé » à l’Université de « Bambey » qui porte son nom et l’autre à l’Université de Ouagadougou qui porte son nom. Les grands cadres intellectuels et citoyens de ces pays et universités nous diront pourquoi ils sont inscrits aux « frontons » de nos espaces du savoir. Les ayant connus et approchés en tant qu’Africains en marche et en dialogue avec l’Europe, plus spécialement avec la France, nous saisissons l’occasion pour rappeler qu’ils ont été la « grande et belle humilité », humilité qui les caractérisent : servir et non se servir. Ils ont été des étendards de la jeunesse africaine ! Leurs écrits, éditions, bibliothèques et bibliographies chantent leur « magister » tant intellectuel que spirituel. Pour les jeunes d’aujourd’hui de l’Afrique, de la France et de l’Europe, voire même du monde, ils ont été maîtres et disciples. Que ces jeunes décryptent leurs « dires » et belles paroles comme :

1- « On ne développe pas, il se développe lui-même ! »
2- « Qui veut être le premier se comporte en serviteur et dernier ! »
3- « Un torrent d’eau dans la brousse » : Alioune Diop.

Par Théodore NDIAYE
Président d’Honneur « Présence Chrétienne »
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.