Ils bavardent, Macky Sall construit et inaugure !

02 Jan 2018
1374 times

Il y a bientôt un mois, le Sénégal s’est doté officiellement d’un des aéroports les plus modernes d’Afrique ! Son inauguration par le président Macky Sall, le 7 décembre dernier, marquée par des festivités à hauteur de l’évènement, n’a pas fait que des heureux au Sénégal. Au contraire, il a visiblement mis à nu et au grand jour tout ce que le Sénégal comporte comme envieux, mesquins, indisciplines et méchancetées tapis dans l’ombre aux aguets des réalisations du président Macky Sall, pour tenter de les transformer en échecs. C’est le comble des combles ! D’ailleurs, sur les ondes d’une radio de la place, le directeur général du consortium Limak-Aibd-Summa, Monsieur Xavier Marie, avait exprimé tristement son étonnement suite à « l’énergie déployée par certains Sénégalais prompts à « montrer ce qui ne marche pas » plutôt que d’exprimer le fait que le Sénégal dispose aujourd’hui d’un outil exceptionnel pour son transport aérien.

Ce bijou qui est en parfaite adéquation avec les exigences du monde moderne est non seulement le symbole « d’un Sénégal qui prend son envol », mais il incarne parfaitement le principe de la continuité de l’Etat.

D’ailleurs, dans son discours inaugural, Macky Sall, en bon républicain, n’a pas manqué de le rappeler en rendant hommage à ces trois prédécesseurs au Palais de l’avenue Roume qui ont aussi participé à la réalisation de cet édifice. « Chacun d’eux a apporté sa pierre à la construction de l’œuvre nationale. Notre génération doit se sentir fière et humble de contribuer à l’édification de ce patrimoine commun qui est aussi un legs pour les générations futures », avait-t-il lancé dans son discours.

Mais rendons à César ce qui appartient à César. Le Président Sall, par sa vision et son sens du pragmatisme marqué qui met en avant une gestion saine des affaires publiques, n’a pas fait que couper le ruban, il a fait bien plus que ça ! En effet, il a su sortir le projet Aibd du guêpier dans lequel il était embourbé en osant faire table rase des contrats et des mécanismes tortueux de son financement initial. Combien de fois l’Etat du Sénégal a été pris pour une « vache laitière » par le biais des avenants astronomiques ? Rappelons que ce subterfuge avait réussi a doublé le prix initial de construction qui passe de 230 milliards de FCfa, à 500 milliards de FCfa alors que l’aéroport n’était pas encore sorti de terre.

Si cet aéroport a vu le jour le 07 décembre dernier, c’est donc grâce à la fermeté de la diplomatie sénégalaise déployée par Macky Sall qui a très tôt compris que « La diplomatie ne se fait pas sur la place publique.

Au-delà de l’inauguration symbolique, cet aéroport porte « la vision de Sénégal émergent ». Il est au cœur et dans l’optique d’un cap fixé à l’horizon 2035.

C’est vous dire que nous avons besoin « d’infrastructures de qualité, de cette envergure, pour une connectivité nationale et internationale, pour la création d’emplois et d’activités génératrices de revenus contribuant à la transformation structurelle de notre économie nationale ».

Dans cette perspective, on peut dire et sans risque de se tromper que le président Macky Sall est résolument dans « le temps de l’action » et « dans un monde globalisé, le progrès des nations dépend de leurs capacités à relever le défi de la compétitivité, de la précision et de la vitesse ». C’est ce qui justifie grandement la mise en branle d’autres projets majeurs comme le Ter, Ila Touba, l’autoroute Aibd-Thiès et Aibd-Mbour. Sans compter les deux nouveaux ports qui seront construits non loin de là, à savoir le port multifonctionnel de Ndayane avec Dubaï Port World et le port minéralier de Bargny avec Sénégal minéral port dont les travaux ont été lancés le 27 novembre dernier par le Premier ministre.

En tous les cas, au rythme où vont les choses, les « oiseaux de mauvais augures vont maigrir et les aigris vont mourir » car des inaugurations, il y en aura encore et encore pour « un Sénégal de tous et pour tous » !

Touradou SOW
Président MADP
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.