Exécution du budget 2018 : Poursuite de l’assainissement des finances publiques

13 Jan 2018
2980 times

Le ministère des Finances entend poursuivre l’assainissement des finances publiques sénégalaises avec l’accroissement des recettes budgétaires, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l’amélioration de la qualité des dépenses d’investissement ainsi que la réduction du déficit budgétaire.

La maîtrise des nouvelles règles de gestion budgétaire a permis de réaliser, en 2017, une croissance de qualité de l’ordre de 6,8 % et de projeter, cette année, une croissance à hauteur de 7 %. Pour l’année 2018, le budget est estimé à 3.709,10 milliards de FCfa et s’inscrit dans un contexte de continuité des efforts consentis dans la réalisation d’une croissance de qualité qui génère de l’emploi et des revenus tout en favorisant un développement solidaire et inclusif, a déclaré, avant-hier, le ministre chargé du Budget, Birima Mangara. Il présidait l’ouverture de l’atelier de lancement de la gestion budgétaire 2018. Il a assuré que cette gestion sera basée, entre autres, sur la poursuite de l’assainissement des finances publiques sénégalaises avec l’accroissement  des recettes budgétaires, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l’amélioration de la qualité des dépenses d’investissement. Le ministère des finances entend également poursuivre la réduction du déficit budgétaire à hauteur de 3,5 % en 2017, conformément aux engagements pris avec le Fmi dans le cadre l’Instrument de soutien aux politiques économiques (Ispe). « Ces résultats sont le fruit d’une bonne collaboration entre toutes les parties prenantes au rang desquelles les services dépensiers de l’Etat », a-t-il assuré, notant que le rappel des procédures des finances publiques s’avère impératif en ce sens qu’il constitue non seulement un acte de bonne gouvernance budgétaire, mais aussi et surtout il offre l’occasion de « cerner les multiples écueils qui constituent autant de limites à l’exécution budgétaire ».

« Des écueils auxquels il convient, dit-il, d’apporter des solutions urgentes conformément aux exigences de sérénité, d’efficacité qui commandent les nouvelles règles de gestion budgétaire ». La rencontre d’hier-hier marque le démarrage effectif de l’exécution du budget de l’année 2018 et s’inscrit dans un contexte de redressement économique et budgétaire. Elle avait, entre autres objectifs, « de permettre à  tous les acteurs impliqués dans la chaîne de la dépense, de passer en revue les difficultés notées au cours de la gestion antérieure en vue de leur apporter des améliorations nécessaires pour l’atteinte des objectifs de performance escomptés ». Cette rencontre vise également à « susciter la réflexion sur les enjeux de l’exécution budgétaire afin de permettre une application optimale de la loi du 21 décembre 2017 portant Loi de finances de l’année 2018 ».

Mamadou SY

 

Last modified on samedi, 13 janvier 2018 13:26
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.