Massacre de Boffa-Bayotte : 6 chefs d’inculpation retenus contre les 16 suspects écroués

20 Jan 2018
4010 times

Treize jours après le lâche assassinat, en Casamance, de quatorze villageois par de présumés membres de la rébellion du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), la procédure judiciaire y afférente a connu, hier, un énième développement.

Après l’arrestation et la garde-à-vue de vingt-deux suspects, durant la semaine suivant l’assassinat, le déferrement de vingt d’entre eux, avant-hier, devant le Procureur de Ziguinchor, Alioune Sylla, seize ont été finalement écroués, hier, suite à leur audition par le Juge d’Instruction Benjelloum. Et devant les Chambres Criminelles (anciennement Cour d’Assise), ils feront face à de lourdes charges. En effet, quelque six chefs d’inculpation ont été retenus contre les seize par le Juge : association de malfaiteurs ; tentative d’assassinat ; assassinat ; participation à un mouvement insurrectionnel ; détention d’armes à feu sans autorisation (elles ont été retrouvées au domicile de l’un des suspects) ; coups et blessures volontaires ayant occasionné plusieurs Itt (Interruption temporaire de travail).

Le Blog de Yaxam

Last modified on dimanche, 21 janvier 2018 10:55
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.