Visite du président français : Plusieurs accords pour booster les secteurs prioritaires

05 Fév 2018
2557 times
Visite du président français : Plusieurs accords pour booster les secteurs prioritaires Crédit photo : Présidence de la République du Sénégal

Emmanuel Macron n’est pas venu au Sénégal les mains vides. Au contraire, son séjour a permis de booster des secteurs prioritaires à travers les accords de coopération signés entre les institutions sénégalaises et françaises.

Hôte de marque du Sénégal, le président français Emmanuel Marcon a été reçu avec les honneurs durant les trois jours qu’il a séjourné ici, dans le cadre de sa première visite officielle. Mais derrière l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, dès son arrivée à Dakar, les foules en liesse qui l’ont applaudi à Saint-Louis (région Nord) où il s’est rendu, le samedi, le président français a pris plusieurs engagements en faveur du Sénégal. Cela s’est traduit par la signature de plusieurs conventions qui ont lieu, au deuxième jour de sa visite, au Palais de la République. En présence des deux chefs d’Etat, Macky Sall et Emmanuel Macron, les ministres et directeurs de société de l’Hexagone ont paraphé plusieurs accords avec leurs homologues sénégalais.

Ces signatures ont d’ailleurs porté sur des secteurs stratégiques tels que l’aviation, l’hydraulique, l’énergie solaire ou encore l’enseignement supérieur. C’est ainsi que dans le secteur de l’aviation, la compagnie Air Sénégal vient d’acheter deux avions Airbus A 330 qui viennent enrichir sa flotte et lui permettre de prendre son envol. En effet, selon Philippe Bohn, directeur général d’Air Sénégal, ces deux appareils contribueront à développer le réseau moyen et long courrier de la compagnie. Pour lui, il est important qu’Air Sénégal débute son activité commerciale avec « des modèles fiables et économiques » tout en offrant aux passagers un véritable confort. « Cette commande témoigne de notre ambition pour cette nouvelle compagnie », a dit Philippe Bohn. Outre cette convention, Paris et Dakar ont signé un accord de crédit pour la mise en œuvre d’une stratégie sectorielle en eau et une convention de financement d’un montant de 26 milliards Fcfa en appui budgétaire et sous forme de don pour augmenter l’eau et améliorer l’assainissement de 2018 à 2021. Autre accord qui a marqué la visite d’Emmanuel Macron au Sénégal, c’est le protocole financier pour la fourniture d’énergie et l’installation de 50 000 lampadaires solaires économiques sur le territoire du Sénégal. De même que la convention de crédit qui va financier intégralement un contrat commercial signé entre l’Ageroute et la société Matière qui porte sur la livraison et l’installation de 18 pôles.

2000 emplois à créer
Pour ce qui concerne l’Enseignement supérieur, le ministre Mari Teuw Niane et son homologue français, Frédérique Vidal ont paraphé trois conventions de partenariat. L’une porte sur une lettre d’intention entre le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation sénégalais et le Groupe Arial ; l’autre constitue un accord de cadre de coopération entre les 2 ministères ainsi que celle qui lie le groupe Sup deCo et Auchan pour la mise en place d’une licence professionnelle. Cet accord va permettre au géant français de la grande distribution de créer 2000 emplois dans les deux prochaines années.

Avec autant d’engagements pris à Dakar, la France renouvelle au Sénégal son respect et sa considération et décide, une fois de plus, de l’accompagner vers le chemin de l’émergence. Les institutions publiques ainsi que les sociétés privées sénégalaises vont bien profiter de ces conventions. Cette visite d’Emmanuel Macron va permettre donc, à tout point du vue, de donner un coup d’accélérateur à des secteurs clé de notre économie et développer des domaines prioritaires.

Maguette NDONG

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.