Flash infos (94)

Le président Ali Bongo est réélu pour un second mandat (résultats offixciells provisoires). Il a battu son opposant Jean Ping lors de l'élection présidentielle qui s'est tenue le 27 août 2016.

Le Soleil online avec rfi.fr

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a saisi le Conseil constitutionnel "sur la possibilité que les électeurs n’ayant pu retirer leur carte d’électeur puissent voter aux élections législatives du 30 juillet 2017" avec d’autres documents, dont la carte d’identité nationale numérisée, a-t-on appris lundi de la présidence de la République.

Compte tenu des "lenteurs notées dans le retrait des cartes d’identité biométriques", cette saisine vise à amener le Conseil constitutionnel à autoriser les électeurs à voter avec une carte d’identité nationale numérisée, ou une carte d’électeur numérisée, ou un passeport, ou un permis de conduire, ou encore un document d’immatriculation, pour les "primo-inscrits" non détenteurs d’un des quatre premiers documents administratifs déjà indiqués, selon le communiqué.

Il rappelle que cette "éventualité avait été proposée par la société civile", avant que le président de la République ne saisisse à ce sujet le Conseil constitutionnel "par [une] lettre en date du 24 juillet 2017, conformément à l’article 72 de la Constitution".

Cette disposition constitutionnelle stipule que "tous les nationaux sénégalais des deux sexes, âgés de 18 ans accomplis, jouissant de leurs droits civils et politiques, sont électeurs dans les conditions déterminées par la loi", signale le texte.

Le président de la République "réaffirme son attachement sans réserve à l’organisation d’élections transparentes, libres et démocratiques. Le préalable dans ce sens est la possibilité pour chaque Sénégalais d’accomplir librement son devoir citoyen", ajoute le communiqué.

Source : APS

Le Khalife général de Pire, Serigne Moustapha Cissé est décédé samedi à Dakar à l’âge de 83 ans, annonce Radio Sénégal. La même source précise que son enterrement est prévu cet après-midi à Pire, dans la région de Thiès. Serigne Moustapha Cissé a été pendant plusieurs années ambassadeur et conseiller spécial des présidents Léopold Senghor et Abdou Diouf.

APS

Le président togolais Faure Gnassingbé a été élu à la tête de la Cedeao, dimanche 5 juin. Il remplace la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf.

La décision a été prise dimanche en clôture du 51e Sommet des chefs d’Etat de la Cedeao à Monrovia. Faure Gnassingbé a appelé à plus d'intégration et encouragé un peu plus encore la mobilité économique dans cet espace régional d'Afrique de l'Ouest, alors que l'une des décisions de ce Sommet est de construire une autoroute entre Abidjan et Dakar.

« Il nous faut maintenant opérer des sauts qualitatifs vers notre objectif unique qui est de faire de notre organisation une Cedeao des peuples. Il nous faudra sans plus tarder enlever les dernières barrières au brassage et à l'imbrication de nos populations, responsabiliser notre jeunesse en encourageant sa mobilité économique dans l'espace régional, mettre à contribution nos hommes d'affaires, mettre à profit notre potentiel démographique, miser sur l'agriculture et l'industrialisation... Autant de défis que nous devons relever ensemble pour l'épanouissement de nos populations », a déclaré le président togolais.

Cliquer ici pour en lire plus

Source : Rfi.fr

Le Sénégal déclare avoir accepté le retour à Dakar de l’ambassade d’Israël et la reprise de la coopération avec ce pays du Proche-Orient, à la suite d’une rencontre du président Macky Sall avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, dimanche, à Monrovia (Liberia).

En marge du 51e Sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), dans la capitale libérienne, le dirigeant sénégalais et son homologue israélien ont eu un « échange approfondi sur les questions bilatérales d’intérêt commun » entre Israël et le Sénégal.

« Benyamin Netanyahu (…) a décidé de la reprise et du renforcement de la coopération entre les deux pays » lors de cette rencontre, selon un communiqué de la présidence sénégalaise.

Egalement, M. Netanyahu « a décidé du retour à Dakar de l’ambassade d’Israël au Sénégal », rapporte le texte.

Le dirigeant israélien a invité le ministre sénégalais des Affaires étrangères à effectuer prochainement une visite en Israël.

Le communiqué affirme que « Macky Sall a apprécié avec satisfaction ces mesures ».

Par ailleurs, ajoute la même source, « le Sénégal a pris bonne note de l’intention de l’Etat d’Israël de bénéficier d’un statut d’observateur auprès de l’Union africaine ». Selon le texte, M. Netanyahu a informé la Cedeao du désir de son pays de faire partie de l’organisation continentale, avec un tel statut.

En décembre dernier, Israël avait fait part au gouvernement sénégalais de plusieurs mesures allant dans le sens d’une rupture de leurs relations, dont le rappel pour consultation de son ambassadeur à Dakar. Tel-Aviv protestait de cette manière contre l’adhésion du Sénégal à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies sur les colonies de peuplement israélien en territoire palestinien.

Dakar avait refusé de revenir sur sa position concernant les colonies israéliennes en Palestine.

Source : APS

L’équipe du Sénégal des moins de 20 ans a été battue, 1-0, par le Mexique, en 8ème de finale de la Coupe du monde de football de la catégorie, ce jeudi matin en Corée du Sud.

Last modified on jeudi, 01 juin 2017 10:35

Lundi 22 mai au soir, une déflagration meurtrière s'est produite à la Manchester Arena, après un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Un homme a fait sauter un engin explosif au milieu de la foule. Le dernier bilan fait état d'au moins 22 morts et d'une cinquantaine de blessés. La Première ministre Theresa May a rapidement dénoncé une « effroyable attaque terroriste ». Au Royaume-Uni, la campagne en vue des législatives du 8 juin est suspendue.

Ce mardi 23 mai, la Première ministre conservatrice Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn ont décidé de suspendre leur campagne en vue des prochaines élections législatives du 8 juin, après l'attentat de Manchester qui a fait au moins 22 morts (dont des enfants) et environ cinquante blessés. La police locale a confirmé que l’explosion s'est produite vers 22h35, heure locale, après un concert donné par la pop-star américaine Ariana Grande, très populaire parmi les jeunes, dans la Manchester Arena. C'est une grande salle de concert d'environ 21000 places où se trouvaient beaucoup de familles et de jeunes enfants.

Cliquez ici pour en lire plus

Source : Rfi.fr

Le candidat d’En marche ! a recueilli 65,1 % des suffrages, contre 34,9 % pour la candidate du Front national, Marine Le Pen. L’abstention au second tour est estimée à 25,3 %, un record depuis la présidentielle de 1969.

Présidentielle française: Emmanuel Macron arrive en tête du 1er tour avec 23,7%, suivi par Marine Le Pen avec 21,7%.

Emmanuel Macron: 23,7%
Marine Le Pen: 21,7%
Jean-Luc Mélenchon: 19,5%
François Fillon: 19,5%
Benoît Hamon: 6,2%
Nicolas Dupont-Aignan: 5%
Jean Lassalle: 1,5%
Philippe Pouton: 1,2%
François Asselineau: 0,8%
Nathalie Arthaud: 0,7%
Jacques Cheminade: 0,2%

Last modified on dimanche, 23 avril 2017 18:08

Mes chers compatriotes,

Demain, 4 avril 2017, notre pays célèbre le 57e anniversaire de son accession à la souveraineté internationale.

Cette fête nous rassemble, parce qu’elle exalte notre liberté retrouvée et met à l’honneur nos vaillantes forces de défense et de sécurité et notre jeunesse dynamique, qui porte nos espoirs pour le futur.

A tous et à toutes, chers compatriotes d’ici et de la diaspora, j’adresse mes chaleureuses félicitations.

Au nom de la Nation, je salue avec respect nos anciens combattants. Je vous redis, chers anciens combattants, notre profonde gratitude et notre grande admiration pour tous vos sacrifices consentis à la défense du monde libre.

A vous, officiers, sous-officiers et militaires du rang, je renouvelle ma confiance, ma fierté et celle de la Nation.

Si notre pays est aujourd’hui septième contributeur de troupes aux missions de paix des Nations Unies, c’est que, partout où vous appelle le devoir, à l’échelle nationale et internationale, vous le remplissez avec la dignité et le professionnalisme qui donnent sens à votre devise : « On nous tue, on ne nous déshonore pas ».

Voilà pourquoi, devant la recrudescence des défis sécuritaires, y compris dans notre voisinage immédiat, j’accorde une priorité élevée au renforcement continu des capacités opérationnelles de nos Forces de défense et de sécurité et à l’amélioration constante des conditions d’existence des personnels.

Cette année, fidèles au concept Armée-Nation, nous célébrons la fête de l’indépendance sous le thème du rôle des Forces de défense et de sécurité dans la protection de l’environnement.

Ce thème nous interpelle par son actualité. Nos ressources naturelles, faut-il le rappeler, constituent la substance vitale de notre base productive, sans laquelle il ne peut y avoir ni croissance, ni développement.

Or, partout dans le monde, ces ressources se raréfient, sous l’effet combiné d’une exploitation effrénée et de pratiques illégales. La préservation de notre environnement n’en est que plus urgente ; qu’il s’agisse de la lutte contre la pollution, la pêche illicite et la déforestation, entre autres périls. Elle revêt le même ordre de priorité que la défense de la souveraineté nationale et de l’intégrité du territoire.

Par conséquent, j’ai ordonné à nos Forces de défense et de sécurité de poursuivre avec vigueur les actions déjà engagées dans ce sens. Le gouvernement continuera de mobiliser tous les moyens nécessaires à cet effet, en matière d’équipements, de formation et d’entrainement.

Je souhaite que tous, ensemble, dans un élan civique et patriotique, nous participions à cette œuvre salutaire de sauvegarde de notre patrimoine environnemental commun.

Mes chers compatriotes,

Dans mon message à l’occasion du nouvel an, je vous ai entretenu de nos acquis et perspectives dans le cadre de la mise en œuvre des initiatives, projets et programmes du Plan Sénégal Emergent.

Sous l’autorité du Premier Ministre, j’ai assigné au gouvernement la tâche de rester mobilisé dans l’action, en ayant comme code de conduite le culte du résultat.

J’y tiens personnellement, parce que le développement inclusif et solidaire, qui sous-tend ma vision d’un Sénégal de tous et d’un Sénégal pour tous, est au cœur de mes préoccupations.

C’est le sens de la baisse du prix de l’électricité déjà en vigueur. C’est le sens de la mesure que j’ai prise pour la transformation, des titres précaires en titres fonciers, afin que chaque détenteur d’un droit d’occupation puisse accéder gratuitement et sans formalité indue, au droit de propriété.

C’est, enfin, le sens de la tournée économique que j’ai effectuée en février dernier dans les régions de Louga, Saint-Louis et Matam, pour inaugurer et lancer divers projets de développement en milieu urbain et rural. Et je visiterai d’autres localités du pays dans les semaines et mois à venir.

En effet, dans la quête de l’émergence que j’ai engagée avec vous, seuls comptent la vision, l’action diligente et le résultat.

Mon devoir, celui du Gouvernement, est de rester dans le temps de l’action, pour répondre aux aspirations légitimes de tous à une vie meilleure.

Il nous faut continuer à apporter de l’eau au Sénégal qui a soif ; éclairer le Sénégal qui vit dans l’obscurité ; désenclaver nos terroirs isolés du reste du pays ; rendre l’éducation et la santé accessibles à tous, dans nos villes et dans nos campagnes ; et libérer nos mères, nos sœurs et nos filles des corvées domestiques épuisantes que la machine devrait faire à leur place.

Dans le même esprit de développement solidaire et inclusif, j’ai demandé au gouvernement d’étudier les conditions de rémunération des Chefs de village, qui, en tant que relais indispensables de l’administration, exercent une mission de service public, souvent à leur propre charge.

Voilà, mes chers compatriotes, les préoccupations qui continueront de retenir mon attention et de mobiliser mes efforts ; parce que c’est leur solution qui conditionne le progrès et le bien-être de notre pays.

Et voilà pourquoi je poursuivrai sans relâche la politique de bonne gouvernance à tous les échelons de l’Etat et de ses démembrements.

C’est en effet dans la bonne gestion des affaires publiques que nous pourrons mieux dépenser nos ressources, financer nos efforts d’émergence, satisfaire les besoins sociaux de nos populations, offrir à notre secteur privé les meilleures conditions d’épanouissement, et ouvrir à notre jeunesse de nouvelles perspectives d’éducation, de formation et d’emploi.

Mes chers compatriotes,

A quelques mois des élections législatives du 30 juillet prochain, je me réjouis du bon déroulement des opérations de refonte du fichier électoral, décidée à l’unanimité et sans débat à l’Assemblée nationale.

Avec un total de 5.501.667 enrôlés à la date du 29 mars 2017, les inscriptions dépassent déjà largement l’objectif de 4.000.000 fixé dans la loi.

Le gouvernement est en train de prendre toutes les dispositions requises pour la tenue d’un scrutin sincère, régulier et transparent, à la hauteur de notre tradition démocratique.

La célébration de notre liberté retrouvée nous donne aussi l’occasion de réfléchir sur notre culture, comme facteur de cohésion sociale, qui participe à l’effort d’édification de la conscience nationale ; parce que c’est notre culture qui incarne notre identité collective, fait le récit de notre histoire et aide à sauvegarder nos valeurs de civilisation.

Je rends hommage à tous les hommes et femmes de culture qui, par leur génie créateur, contribuent au rayonnement de notre pays, à l’image de nos brillantes performances à la Berlinale 2017 et à la dernière édition du Fespaco.

En soutien à notre patrimoine culturel, le gouvernement a consenti d’importants efforts, avec :

- la réhabilitation d’édifices religieux et lieux de mémoire ;

- la création de la Sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins ;

- la contribution à la mise en place de la Mutuelle nationale de santé des acteurs culturels, au titre de la Couverture Maladie universelle ;

- le doublement du budget de la Biennale de l’art africain contemporain, porté désormais à 500 millions de francs CFA ;

- la rénovation de l’ancien Palais de Justice et sa transformation en Palais des Arts ;

- et le lancement prochain des chantiers de l’Ecole nationale des Arts et Métiers de la Culture, et de la Bibliothèque nationale.

Je me réjouis, également, de recevoir dans quelques jours la communauté culturelle et artistique, dans le cadre de la célébration de l’année 2017 comme année de la culture.

Mes chers compatriotes,

Plus qu’un rituel et une fin en soi, la fête de l’indépendance nous rappelle la gravité qui s’attache à la liberté.

L’indépendance signifie et magnifie notre vocation naturelle à être et rester un peuple libre. En même temps, elle crée la responsabilité qui nous met seuls face à notre destin.

Notre liberté est entre nos mains. C’est par nos propres efforts que nous la conforterons, en gagnant la bataille du développement économique et social.

C’est ainsi que nous accomplirons notre destin de peuple libre.

C’est ainsi que nous réaliserons le rêve des anciens et que nous mériterons leurs sacrifices.

C’est ainsi que nos enfants, et des générations après eux, seront fiers de l’héritage que nous leur aurons légué.

L’œuvre est noble et grandiose. Chacun de nous peut contribuer à son édification.

A cette fin, je tends la main à tous et à toutes, pour travailler ensemble, dans l’unité et la cohésion nationales.

Vive le Sénégal, toujours libre, uni et en marche vers le progrès !

Bonsoir et bonne fête de l’indépendance.

Last modified on mardi, 04 avril 2017 21:49

Le Malgache Ahmad Ahmad (54 ans) a été élu président de la Confédération africaine de football.

Il a battu Issa Hayatou (Cameroun), en poste depuis 1988, 34 voix contre 20.

Le khalife général des Tidianes, Cheikh Ahmeth Tidiane Sy "Al Makhtoum", est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l’âge de 91 ans, a-ton appris de sources concordantes.

Cinquième Khalife de la famille d’El Hadji Malick Sy, il a été inhumé dans la nuit dans sa résidence à Tivaouane, en présence de milliers de disciples.

Il dirigeait la confrérie depuis la disparition de Serigne Mouhamadou Mansour Sy le 9 décembre 2012.

Source : APS

Last modified on jeudi, 16 mars 2017 09:20

L’équipe du Cameroun a remporté la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2017) pour la cinquième fois de son histoire, ce dimanche 5 février à Libreville au Gabon. En finale de la CAN 2017, les Camerounais ont battu les Egyptiens 2-1, au terme d’un match plein de caractère.

Sources : Rfi.fr

Jusqu’à la fin de sa vie, Etienne Tshisekedi a fait peur aux autorités congolaises.

Car, contrairement aux nombreux augures, sa popularité ne s’est jamais démentie. La raison ? Une endurance au mal, et beaucoup d’entêtement dans sa lutte pour la démocratie.

L'éternel opposant est mort ce 1er février 2017 à l'âge de 84 ans d'une embolie pulmonaire à Bruxelles où il était hospitalisé.

Cliquer ici pour lire la suite

Source : Rfi.fr

« Le Soleil Online » en partenariat avec France Médias Monde

Last modified on jeudi, 02 février 2017 07:00

Le Tchadien Moussa Faki Mahamat a été élu nouveau président de la Commission de l’Union africaine (UA) par les présidents et chefs de gouvernement de l’Organisation panafricaine, lundi à Addis-Abeba, à l’issue d’une élection tenue à huis-clos, a appris l’APS de source officielle.


Le ministre tchadien des Affaires étrangères est passé après huit tours de vote, ajoute la même source.

Il remplace la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

Quatre autres candidats étaient en lice, à savoir l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy, la Botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi, le Sénégalais Abdoulaye Bathily et la Kényane Amina Mohamed Jibril.

Abdoulaye Bathily, candidat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), a été éliminé au troisième tour de scrutin, de même que la Botswanaise et l’Équato-Guinéen.

Le président Macky Sall a félicité son homologue tchadien après l’élection du candidat tchadien, jusque-là patron de la diplomatie tchadienne.

Source : APS

Le Tchadien Moussa Faki Mahamat, actuel ministre des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et de la coopération internationale de son pays est élu à la présidence de la Commission de l'Union africaine. Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. 

Source : Rfi

Last modified on lundi, 30 janvier 2017 15:43

Les Lions du Sénégal sont éliminés de la Coupe d’Afrique des nations au stade des quarts de finale par le Cameroun. Après 120 minutes de jeu, les deux équipes étaient à égalité 0-0. C’est aux tirs au but que l’équipe d’Aliou Cissé a perdu face aux Lions indomptables (4 tirs contre 5).

@lesoleilonline

Le Sénégal et le Cameroun sont à égalité 0-0 après 45 minutes de jeu pour le deuxième match des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations Gabon 2017.

Onze de départ des Lions du Sénégal
Diallo- Mbengue - Kara - Koulibaly - Gassama - Gana - Kouyaté - Mané - Saivet - Keita Baldé -Mame Biram Diouf

@lesoleilonline

L’aéronef de l’armée de l’air sénégalaise ramenant chez lui le nouveau président gambien Adama Barrow a décollé de Dakar à 16h15mn en direction de Banjul, la capitale gambienne.

Accompagné de ses épouses, de ses enfants et de quelques membres de son cabinet, Adama Barrow a été salué à son départ par son hôte et homologue, le président Macky Sall.

Adama Barrow avait prêté serment le 19 janvier à l’ambassade de Gambie à Dakar, au Sénégal, où il avait été accueilli le 15 janvier, à la demande de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

L’organisation sous-régionale craignait pour la sécurité de Barrow dont la victoire à la présidentielle gambienne, du premier décembre dernier, était contestée par le président sortant Yaya Yammeh.

Cette situation avait plongé la Gambie dans une crise politique dont le dénouement a coïncidé avec le départ en exil, samedi, du président sortant.

L’ultime médiation qui a fait partir Jammeh samedi soir, avait été conduite par les présidents guinéen et mauritanien, Alpha Condé et Mohamed Ould Abdel Aziz, sous la conduite de la Cedeao.

Adama Barrow a toutefois demandé expressément lundi à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) de maintenir ses Forces armées pour une durée de six mois supplémentaires.

L’organisation avait déployé ses troupes le 18 janvier dernier.

Source : APS

Le bilan provisoire de l’accident de circulation ayant impliqué jeudi un camion-citerne et un minicar de transport en commun, près du village de Mbadianène (Malem Hodar), s’élève à 16 morts et 18 blessés, appris l’Aps de source hospitalière.

« Toutes ces victimes ont été reçues à l’hôpital régional de Kaffrine », a confié à l’Aps un médecin ayant requis l’anonymat, relevant que le bilan s’est alourdi au fur et à mesure.

Une collision entre un camion-citerne malien en partance pour Dakar et un minicar transportant des commerçants est survenue au marché hebdomadaire de Missirah, vers 10h, entre les villages de Mbadianéne et Missira dans la commune de Sagna, département de Malem Hodar.

Le minicar de transport en commun avait quitté un peu plus tôt le village de Mbentincki, situé à un kilomètre de la commune de Sagna.

Il transportait notamment des commerçants qui ont embarqué en cours de route pour le marché hebdomadaire de Missirah.

« Sur le coup, 11 corps ont été récupérés et 23 blessés dont 9 dans un état grave ont pu être secourus et évacués à l’hôpital régional de Kaffrine par des éléments du centre de secours des sapeurs-pompiers de Kaffrine », a indiqué à l’Aps, le commandant dudit centre, le major Etienne Ndiaye.

Quatre ambulances des districts sanitaires de la région de Kaffrine ont été affrétées pour prendre part aux secours des victimes dans une ambiance empreinte d’émotion, a-t-on rapporté.

Des professionnels de la santé et des forces de sécurité, ont participé aux secours.

Le gouverneur de la région, Guedj Diouf, accompagné d’autorités régionales et d’élus locaux, est venu s’enquérir de la situation et de l’organisation des secours.

Source : APS

L’ancien président gambien Yahya Jammeh qui a quitté son pays ce samedi à 21h20 fera une escale à Conakry pour aller s’exiler définitivement en Guinée Equatoriale a annoncé Marcel Alain Da Souza, président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).

M. Da Souza qui tenait une conférence de presse samedi soir à Dakar a indiqué que l’ancien président gambien va, ce soir même (Ndlr : hier), rejoindre la Guinée Equatoriale, mettant ainsi fin à crise postélectorale d’un mois et demi en Gambie.

Battu à l’élection présidentielle du 1er décembre dernier par Adama Barrow, Yahya Jammeh avait reconnu sa défaite avant de se rétracter, plongeant la Gambie dans une crise et poussant son vainqueur à prêter serment jeudi dernier dans les locaux de l’ambassade de son pays à Dakar, au Sénégal.

Les forces militaires de la Cedeao actuellement présentes à Banjul vont se déployer dimanche sur tout le territoire pour y rétablir l’ordre, assurer la sécurité pour un retour sans problème en sol gambien du nouveau président Adama Barrow, a indiqué Marcel Alain Da Souza.

Les Forces de la Cedeao resteront en Gambie le temps nécessaire, a dit M. Da Souza.

Le président de la Commission de la Cedeao a en outre informé que Yahya Jammeh qui a voyagé à bord de l’avion du président Alpha Condé de la Guinée sera rejoint dans son exil dès ce soir par certains de ses partisans.

Source : APS

Le président guinéen, Pr Alpha Condé, se rend ce vendredi en Gambie pour une médiation de la dernière chance auprès de Yahya Jammeh qui refuse toujours de quitter le pouvoir.

En cas d'échec, la Cedeao aura recours à la force. Une opération militaire ouest-africaine a d'ailleurs été déclenchée jeudi en fin de journée. Elle n'est que suspendue ce matin, dans l'attente du résultat des ultimes pourparlers.

CLIQUEZ ICI POUR SUIVRE LES DÉVELOPPEMENTS EN DIRECT

« Le Soleil Online » en partenariat avec France Médias Monde

Last modified on vendredi, 20 janvier 2017 12:24

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d'une conférence de presse à Dakar qu'une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu'à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l'intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

Source : Rfi.fr

Last modified on vendredi, 20 janvier 2017 00:34

La cérémonie d’investiture du président gambien Adama Barrow, élu le 1er décembre dernier, aura lieu ce jeudi, dans les locaux de l’ambassade de la Gambie à Dakar, la capitale sénégalaise, a annoncé à l’Aps un proche du nouveau chef d’Etat.

Un journaliste de l’Aps a constaté jeudi matin la présence de plusieurs officiels sénégalais, dont des proches du président Macky Sall, dans les locaux de la représentation diplomatique gambienne.

Les préparatifs de la cérémonie d’investiture vont bon train, a-t-il observé.

Aucun chef d’Etat, à l’exception d’Adama Barrow, ne prendra part à cette cérémonie a annoncé à l’Aps un conseiller du président Macky Sall, sous couvert de l’anonymat.

Selon lui, la Communauté économique des Etats de l’Afrique (Cedeao, 15 pays membres), qui conduit une médiation en vue du règlement de la crise politique en Gambie, sera représentée par le président de sa commission, Marcel Alain Da Souza.

« La tenue de la cérémonie d’investiture du nouveau président dans une ambassade de la Gambie est une décision conforme à la loi du pays », a dit à l’Aps le président de l’Association des avocats gambiens, Sherif Tambedou.

Me Tambedou, rencontré dans les locaux de la mission diplomatique, n’a pas donné d’autres précisions sur la légalité de cette mesure prise en raison du refus du président Yahya Jammeh de céder pacifiquement le pouvoir à Adama Barrow.

Après avoir reconnu sa défaite à l’élection présidentielle et félicité le candidat de l’opposition, M. Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, a ensuite contesté les résultats du scrutin.

Une délégation de chefs d’Etat de la Cedeao l’a rencontré à Banjul, la capitale gambienne, sans pouvoir l’amener à rendre le pouvoir au candidat déclaré élu par la Commission électorale du pays.

Des médias sénégalais et d’autres pays ont fait état, ce jeudi, de tractations diplomatiques et de mouvements militaires dont la finalité serait d’éloigner M. Jammeh du pouvoir, de gré ou de force.

L’ultimatum que lui a donné la Cedeao pour remettre le pouvoir à Adama Barrow a expiré dans la nuit de mercredi à jeudi.

Source : APS

Un kamikaze a tué au moins 40 ex-rebelles et membres de groupes armés pro-gouvernementaux à Gao en se faisant exploser ce mercredi 18 janvier dans leur site de regroupement dans cette ville du nord du Mali, selon une source militaire à l'Onu.

L’explosion est survenue à 8h40 (Gmt) ce mercredi 18 janvier à Gao, la principale ville du nord du Mali. A moins de 500 mètres de l’aéroport, un kamikaze à bord d’un véhicule rentre dans le camp et se fait exploser. Les témoins font état d’un « grand bruit ». L'information a été confirmée par une source administrative de la ville malienne, sans plus de détails dans l'immédiat.

Au moins 40 morts ont péri dans cette explosion selon un bilan provisoire. Beaucoup de blessés ont afflué à l’hôpital de Gao gardé par des militaires.

« Un kamikaze a attaqué un camp »
Selon une source à la Minusma, « un kamikaze a attaqué un camp » de regroupement de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) et de la Plateforme (groupe pro-gouvernemental) à Gao ainsi que quelques soldats de l’Armée régulière qui étaient dans l’administration du camp. La Cma et la Plateforme « devaient commencer bientôt une patrouille mixte », a ajouté la même source.

Ces patrouilles mixtes doivent se tenir en application de l'accord de paix signé en mai-juin 2015 entre Bamako et ces différents groupes armés. Elles sont censées préfigurer la refonte d'une armée malienne unitaire.

Source : Rfi.fr

Le Sénégal s'offre sa première victoire et la tête du groupe B après sa victoire sur la Tunisie (2-0). Les poulains d’Aliou Cissé ont ouvert le score par l’intermédiaire de Sadio Mané sur pénalty à la 10e minute. Kara Mbodj corsera l’addition à la demi-heure de jeu sur une offrande de Keïta Diao Baldé.
Les Lions du Sénégal occupent seuls la première place du groupe avec 3 points, suivis de l’Algérie et du Zimbabwe (1 point). La Tunisie elle, ferme la marche avec zéro point au compteur.

@lesoleilonline

Last modified on dimanche, 15 janvier 2017 21:22

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.