Agenda & Evenements (7)

L’équipe du Sénégal qui prendra part à la Coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet) effectuera une séance d’entrainement ouverte au public vendredi après midi avant son départ pour la seconde partie de sa préparation qui aura lieu à Vittel (France), a annoncé ce dimanche le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Augustin Senghor.

"Nous invitons le public à répondre présent à cette manifestation, ce sera une belle communion entre les joueurs et leurs supporters", a déclaré le président de la Fsf aux médias.

Le président de la Fsf a fait cette annonce après la remise du trophée de la Coupe du Sénégal remportée (2-0) par Génération Foot aux dépens de la Renaissance de Dakar.

Des voix se sont élevées contre le manque de match amical de préparation des Lions au Sénégal qui en joueront trois avant la phase finale de la Coupe du monde.

Le premier match opposera le Sénégal au Luxembourg, le 31 mai, contre la Croatie, le 8 juin et contre la Corée du Sud trois jours plus tard.

Les Lions qui démarrent leur stage ce lundi à Saly Portudal, recevront le Drapeau national des mains du chef de l’Etat, Macky Sall, jeudi au palais de la République.

Après cette remise, les joueurs retenus s’envoleront pour la France où aura lieu la 2ème partie de leur stage de préparation.

Les protégés du sélectionneur Aliou Cissé qui a publié jeudi dernier une liste de 23 joueurs et quatre suppléants, joueront le premier tour du Mondial 2018 respectivement contre la Pologne (19 juin), le Japon (24 juin) et la Colombie (28 juin).

Source : APS

Le chef de l’Etat a reçu, hier, les familles des victimes du drame de Demba Diop, accompagnées des dirigeants et du comité des supporters du stade de Mbour.

Le président Macky Sall leur a demandé d’accepter le message de pardon du monde football pour débloquer l’évolution du championnat de ligue 1. A cet effet, le ministère et la fédération vont se rencontrer pour trouver la meilleure formule.

Par ailleurs, les familles ont remercié le président de la République qui leur a assuré de son soutien.

Le Chef de l’Etat a reçu, en audience, l’ancien ministre des Affaires étrangères du Maroc, Mohamed Benaissa.

Il est l’actuel secrétaire général de la Fondation du Forum d’Assilah.

Le président de la République, Macky Sall, a reçu, avant-hier, l'Ambassadeur de la République populaire de Chine à Dakar.

Son excellence Zhang Xun était porteur d’un message du Président Xi Jing Ping à son homologue sénégalais pour le prochain sommet sur la coopération sino-africaine en septembre.

Cette rencontre est l’occasion pour passer en revue et renforcer les relations entre les pays africains et la Chine.

Le Président de la République, Macky Sall, a reçu, hier, le Khalife général des Khadres basé à Nimzatt en Mauritanie.

En tournée auprès de ses nombreux  disciples sénégalais, Cheikh Ayya Aïdara Ould Cheikh Talibouya a tenu à rendre cette visite de courtoisie au Président Macky Sall. Les rapports entre le Sénégal et la Mauritanie, le prochain pèlerinage de Nimzatt prévu à la fin du Ramadan 2018 ont aussi été au menu des échanges entre le Khalife et le Chef de l’Etat.

L’organisation du Salon des maires du Sénégal au mois de juin prochain et celui des Kala d’or sont les manifestations phares que compte organiser l’Association des maires du Sénégal (Ams) dans le cadre de son plan d’actions pour cette année.

L’Association des maires du Sénégal (Ams) entend se déployer pleinement sur le terrain pour cette année, précédant le renouvellement des mandats des élus locaux. Le bureau de l’instance dirigé par Aliou Sall, l’édile de Guédiawaye, a validé, samedi, un plan d’actions avec comme objectif de renforcer le rôle de l’organisation faîtière des dirigeants municipaux du pays. Principale activité prévue, un Salon des maires du Sénégal en juin 2018. Une grande première pour l’Ams soucieuse de promouvoir le rôle et la place des exécutifs communaux dans l’architecture institutionnelle au Sénégal. « Ce salon qui sera institué va permettre d’échanger sur nos problématiques dans nos communes respectives, de réfléchir sur les grandes tendances dans la gouvernance locales mais aussi d’envisager sur de nouvelles bases le financement du développement local, sans compter l’établissement de relations de partenariats au niveau national et à l’extérieur», a précisé Mbaye Dione, le secrétaire général de l’instance. Dans la même dynamique, la cérémonie des Kala d’or conçue pour primer les édiles qui se sont les plus illustrés dans la gestion de leur cité sera initiée avec une commission d’organisation chargée de piloter l’événementiel. Deux activités phares du plan d’actions de l’Ams ont été validées au cours d’une réunion du bureau à laquelle étaient conviés les maires de la zone centre comprenant les régions administratives de Fatick, de Kaolack et de Kaffrine. Une décentralisation des activités qui sera poursuivie durant l’année avec les axes Sédhiou-Kolda, Diourbel, Tambacounda-Kédougou, respectivement en avril, mai et juin. Les édiles du Sénégal tiennent aussi à soigner leur communication.

A cet effet, un site web sera mis en ligne, à côté de l’édition d’un magazine périodique. Le bureau qui attache une importance considérable à la promotion de l’ensemble des édiles du pays va mener un plaidoyer pour une valorisation à la hausse des indemnités des maires et de leurs adjoints, ainsi que l’effectivité de la délivrance des passeports diplomatiques comme promis par le président de la République. Des élus locaux ont délivré un satisfecit à la direction exécutive du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) dont les réalisations dans le monde rural suscitent l’admiration. Une motion de remerciement a été votée à l’unanimité en faveur de la direction de ce programme gouvernemental.

Par contre, la situation financière du Programme national de développement local (Pndl) préoccupe au plus haut point les maires du pays, qui ont sollicité une intervention de la puissance publique pour renflouer les caisses de cet outil stratégique du développement local. Les opérateurs téléphoniques sont aussi dans le collimateur de l’Ams relativement au règlement des redevances qu’ils doivent aux communes. Des élus qui envisagent de s’attacher les services d’un cabinet pour le recouvrement des sommes dues par les trois opérateurs de télécommunication.

Elimane FALL

Le Chef de l’Etat a décrété, hier, la période de révision exceptionnelle des listes électorales. Selon la Direction générale des élections (Dge), «cette période dite de révision s'étend du 1er mars au 30 avril 2018 à l'intérieur du pays comme à l'étranger».

Ainsi, les potentiels citoyens-électeurs désirant accomplir leur devoir civique de vote ont deux mois francs à compter du 1er mars prochain pour s'inscrire ou demander des modifications des données électorales (article L.53, alinéa 6) durant la période retenue. La date du 24 février 2019 a déjà été arrêtée par le Président de la République  pour la tenue  de la prochaine présidentielle.

En attendant de connaître la date des élections locales (communales et départementales) prévues durant l’année 2019.

Rappelons qu’un décret n°2016-1401 daté du 05 juillet 2016 portant prorogation de l’exigibilité de la carte nationale d’identité numérisée, l’extension de l’exigibilité des cartes nationales d’identité numérisées initialement fixée au 31 décembre 2017 avait été prorogé par un autre décret n°2017-2314 qui prorogent la validation des anciennes cartes numérisées  jusqu’au 30 avril 2018.


Nonobstant la révision ordinaire opérée annuellement et la révision exceptionnelle prévue en année électorale, la viabilité du fichier électoral est toujours mise à rude épreuve et souvent contesté, en particulier par l’opposition à cause de la persistance du «stock mort» et du stock dit «dormant».

Mamadou Lamine DIEYE


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.