Calcul des billets d’avion : L’utilisation du « Yield Management »

08 Nov 2016
361 times

Selon qu’il s’agit de la Tabaski, de la Korité, des grandes vacances, des fêtes de fin d’année ou d’un attentat, les prix des billets d’avion augmentent sensiblement qu’en « temps normal ».

Le responsable de cette hausse s’appelle le « Yied Management ».

A travers un permanent et savant arbitrage entre la demande et l’offre restante, le « Yield Management » fait varier les prix des billets d’avion en améliorant et optimisant les recettes des compagnies aériennes. Ces dernières utilisent des algorithmes très sophistiqués pour anticiper au mieux la demande afin de protéger et améliorer leurs recettes.

C’est un outil qui calcule le prix des billets d’avion qu’utilisent les compagnies aériennes pour protéger et améliorer leurs recettes.

Les compagnies étrangères qui desservent Dakar et le Sénégal ont recours à cet outil stratégique et vital pour elles dans un environnement concurrentiel. Apparu dans les années 80 chez les Américains de Delta Airlines après la régularisation du transport au pays de Martin Luther King, le « Yield Management » est également appelé « revenu de management ».

Une cuisine bien maîtrisée
Le système fonctionne suivant un rythme de balancier.

Les prix sont « moyen » à « élevé » quand la demande est forte et que l’avion se remplit rapidement. Sur cette base, en période dite « creuse » ou hors saison touristique, les ventes de billets d’avion se font plus lentement et deviennent moins chers pour les avions qui décollent avec plusieurs sièges vides. Ce qui constitue des pertes. « Le meilleur remplissage d’un avion au prix le plus élevé suppose donc, entre l’ouverture des réservations et la date de départ du vol, un exercice d'ajustement permanent de l'offre restante », détaille un article paru dans la presse française.

Les regards avisés des experts du « Yield Management » ne laissent aucun détail de côté. Ils mettent en place le « Pircing » : il s’agit de répartir la cabine en différentes classes tarifaires. « Ensuite, grâce à des logiciels très sophistiqués, ils vont suivre sur une courbe l’évolution de la recette, élaborée à partir de statistiques moyennes.

Si la courbe est en avance, le vol se remplit plus rapidement que la courbe « type », les classes tarifaires les plus basses seront réduites ou fermées pour favoriser les plus chères. Inversement, si le remplissage de l’avion se fait lentement, les classes tarifaires les plus basses seront gonflées pour accélérer les réservations ».

Moussa DIOP

Last modified on mardi, 08 novembre 2016 05:03
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.