Le diktat de l’image

21 Fév 2017
1403 times

L’image, répète-t-on souvent, est moins objet que sujet du regard. La réflexion de Laurent Lavaud sur le sujet fait sens. En effet, l’image « oriente, imprègne, façonne et éduque le regard.

Elle enserre la conscience dans un jeu de désirs et de refoulements, dans une stratégie complexe de pouvoirs et de contre-pouvoirs qu’il s’agit de déjouer pour tenir un discours objectif à son sujet ». Comment déconstruire une image vieille de plus de 50 ans surtout quand elle est martelée par des politiques (gauche comme droite, ne parlons même pas de l’extrême droite) françaises ? Un matraquage qui a un but essentiellement électoral. Dans la construction de l’image de l’immigré, il fallait l’habiller de plus des sept péchés capitaux comme ceux déclinés par Dante dans la « Divine Comédie » : en voleurs du travail des honnêtes et autochtones Français, en responsables des attentats terroristes avec leur « Islam d’un autre âge », du bruit et des odeurs, des incivilités qui gâchent la vie des honnêtes citoyens ; en plus ils sont paresseux en profitant des aides sociales. N’en jetez plus, la coupe est pleine. Ah non, j’allais oublier le plus important : ils ne sont pas éduqués. C’est bien connu, quand on parle d’immigration en France, il y a une phrase qui est brandi comme une maxime : « On ne peut pas prendre toute la misère du monde ». La « misère inculte », diront, même, certains. Sauf qu’en France, les immigrés sont souvent plus diplômés que les Français. C’est le résultat des recherches de l’Institut nationale d’études démographiques (Ined) dirigé par Mathieu Ichou, parues le 14 février. Comme un orage dans un ciel éclairé et serein.

On ne s’y attendait pas au vu de la propagande qui veut faire des immigrés les rebuts de la France. Mieux encore, les immigrés venus du Sénégal sont diplômés du supérieur à hauteur de 27%, c’est-à-dire autant que les Français. Dans ce classement, les Sénégalais ne sont devancés que par les ressortissants de Chine (43%), de Roumanie (37%), du Vietnam (35%) et de la Pologne (32%). Cependant, l’étude révèle également que 17% des immigrés Sénégalais en France sont « très peu diplômés ». Tout n’est pas rose dans l’immigration mais replaçons les choses à leur place.

• Par Moussa DIOP

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.