grandair

Uvestérol D suspendu : quelles alternatives ?

11 Jan 2017
303 times

Suite au décès d'un nourrisson et par mesure de précaution, la commercialisation de l'Uvestérol D est suspendue. En attendant, quelles sont les alternatives pour les parents ? Pourquoi la vitamine D est-elle prescrite aux petits ? On fait le point.

Le 21 décembre dernier, un bébé de 10 jours est décédé suite à un arrêt cardio-respiratoire à Paris. Peu de temps avant, il avait ingéré une dose d'Uvestérol D, un médicament à base de vitamine D. Par mesure de précaution, la France a suspendu la commercialisation de ce médicament.

Pourquoi prescrit-on de la vitamine D aux bébés ? L'Uvestérol D est couramment prescrit dans la prévention et le traitement de la carence en vitamine D chez les nourrissons et les enfants jusqu'à l'âge de 5 ans. La vitamine D permet en effet de favoriser l'absorption du calcium en le fixant sur les os de manière à renforcer le squelette de l'enfant en pleine croissance. D'où l'importance d'une supplémentation en vitamine D dès la naissance contre tout risque de rachitisme. De plus, les bébés ne sortent pas suffisamment pour faire le plein de vitamine D, en étant exposés au soleil, d'autant plus en hiver. La vitamine D est donc prescrite quotidiennement aux bébés jusqu'à 18 mois (et davantage pour ceux nourris au sein). Les doses évoluent ensuite durant l'enfance.

Pourquoi l'Uvestérol D est-il mis en cause ? C'est avant tout son mode d'administration, à l'aide d'une pipette doseuse, qui est pointé du doigt. S'il s'agit du premier décès depuis la mise sur le marche du médicament en 1990, l'Uvestérol D a pourtant fait l'objet de nombreux signalements depuis 2006. Des "cas de fausse route ou de malaise avec apnée du nourrisson pouvant entraîner une cyanose" chez les tout-petits ont notamment été enregistrés au cours du premier mois du nouveau-né. Pour autant, "l'intérêt de la supplémentation en vitamine D n'est pas remis en cause. Seule la spécialité Uvestérol D administrée avec une pipette est concernée", précise l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Quelles sont les autres alternatives ? Les parents sont donc invités à ne plus utiliser d'Uvestérol D, mais il ne faut pas pour autant arrêter la supplémentation en vitamine D. D'autres spécialités en contenant sont disponibles pour les nourrissons comme le Zyma D à raison de 4 gouttes par jour jusqu'à l'âge de deux ans. Les parents peuvent également utiliser du Stérogyl. Ces deux médicaments, qui s'administrent en gouttes, plutôt qu'avec une pipette, ont ainsi l'avantage de présenter moins de risque pour l'enfant d'avaler de travers. Il est préférable de mélanger ces gouttes à de l'eau ou du lait dans une petite cuillère, ou dans la tétine de bébé, placé en position assise. Enfin, n'hésitez pas à consulter votre pédiatre qui vous conseillera les bonnes doses à utiliser en fonction de l'âge de votre bébé.

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.