grandair

Zomato : La plateforme indienne de livraison de repas victime d'un piratage informatique massif

22 Mai 2017
661 times

Des hackers ont réussi à s'emparer des données cryptées des quelque 17 millions de clients de cette plateforme présente dans 23 pays...

Zomato, la première plateforme Internet indienne de réservation de restaurant et de livraison de nourriture, a annoncé ce jeudi qu’elle avait été victime d’un piratage informatique massif.
Les données personnelles de 17 millions d’utilisateurs sont concernées. Des hackers ont réussi à s’emparer des noms, adresses mail et mots de passe cryptés des clients de la startup, fondée en 2008 et opérant dans 23 pays.

L’entreprise se veut rassurante
Les informations financières des clients étaient stockées sur une autre base de données qui n’a pas été touchée par ce piratage, assure Gunjan Patidar, responsable informatique de Zomato. « Aucune information relative aux paiements n’a été volée », a-t-il déclaré dans un communiqué publié sur le blog officiel de l’entreprise. « Vos données de cartes de crédit sur Zomato sont totalement en sécurité, donc il ne faut pas s’inquiéter. »

Toutefois, par mesure de précaution, tous les utilisateurs victimes de ce piratage ont été désinscrits du site Internet et de l’application mobile.

Le fichier piraté revendu pour 1.000 dollars
Leur mot de passe a également été modifié, bien que la société a assuré que les hackers ne disposent pas des clés de déchiffrement de ces mots de passe. Selon des médias indiens, citant une information émanant d’un site Internet spécialisé, le fichier de données piratées aurait été vendu aux enchères pour un millier de dollars sur un réseau parallèle anonymisé.

La startup, qui revendique 120 millions de visites par mois, a affirmé qu’elle renforcerait ses protocoles de sécurité. Tous les systèmes informatiques sont passés au crible pour rechercher d’autres effractions éventuelles.

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.