grandair

Mauritanie : Rendez-vous de la foi sur les dunes de Nimzatt

30 Jui 2017
1972 times
Mauritanie : Rendez-vous de la foi sur les dunes de Nimzatt Crédit photo : Sarakh Diop / © Le Soleil

Rosso-Sénégal, vendredi 23 juin 2017. Sur les coups de 12 heures, le thermomètre affiche 35°C. Cette localité frontalière, séparée de Rosso-Mauritanie par un bras du fleuve large de 400 mètres, est comme une fourmilière éclatée. Le déferlement des fidèles de la confrérie khadriya y est impressionnant. De partout, ils sont venus répondre à l’appel lancé en 1949 par le vénéré Cheikh Talibouya pour que, par l’intercession de son auguste ascendant Cheikhna Cheikh Saadbouh (1848-1917), leurs péchés soient absous. La destination finale de ces milliers de pèlerins sénégalais est donc Nimzatt, dans les dunes de la région du Trarza en République islamique de Mauritanie. Ici, ils vont se prosterner au pied de Cheikhna Cheikh Saadbouh pour sublimer l’amour qu’ils lui portent.

Rosso-Sénégal, vendredi 23 juin 2017. Sur les coups de 12 heures, le thermomètre affiche 35°C. Cette localité frontalière, séparée de Rosso-Mauritanie par un bras du fleuve large de 400 mètres, est comme une fourmilière éclatée. Le déferlement des fidèles de la confrérie khadriya y est impressionnant. De partout, ils sont venus répondre à l’appel lancé en 1949 par le vénéré Cheikh Talibouya pour que, par l’intercession de son auguste ascendant Cheikhna Cheikh Saadbouh (1848-1917), leurs péchés soient absous. La destination finale de ces milliers de pèlerins sénégalais est donc Nimzatt, dans les dunes de la région du Trarza en République islamique de Mauritanie. Ici, ils vont se prosterner au pied de Cheikhna Cheikh Saadbouh pour sublimer l’amour qu’ils lui portent.

DANS L’ANTRE SACRE D’UNE TERRE DE FOI : SALIHINA, LE MOUROIR DES ANGOISSES EXISTENTIELLES
Venant des quatre coins du Sénégal, des milliers de nos compatriotes se retrouvent à la fin du mois de ramadan à Nimzatt pour y accomplir un pèlerinage, en hommage à Cheikhna Cheikh Saadbouh. Emouvante vision que celle de cette marée humaine déferlant autour de Nimzatt, un sanctuaire de l’Islam, pour y glorifier Dieu. La foi en bandoulière, ils tendent leurs bras au ciel en quête de grâces. Rassemblant des milliers de croyants unis dans la glorification de Dieu, le pèlerinage de Nimzatt reflète, à tout point de vue, l’image d’une communauté active dans la sublimation de l’amour porté au Seigneur. Quelle belle image de les voir, tous ensemble, s’abandonner à Dieu, dans un même élan impulsé par une foi commune.

Leurs déclamations des panégyriques de Cheikhna Cheikh Saadbouh et leurs « zikrs », entre autres dévotions, traduisent leur éloignement de toute occupation terrestre qui ne soit pas adoration de Dieu. Voilà tout le sens du pèlerinage de Nimzatt institué en 1949 par Cheikh Talibouya, fils et troisième khalife de Cheikhna Cheikh Saadbouh. Son appel fit écho auprès des fidèles qui le rejoignirent pour observer, en sa compagnie, les derniers jours du ramadan et célébrer, à ses côtés, la fête de la Korité (fin du jeûne). Pour les 20 000 Sénégalais présents cette année à Nimzatt, c’est, sans conteste, la volonté de son ascendant, le vénéré Cheikhna Cheikh Saadbouh disparu au 22ème jour du mois béni du ramadan de l’an 1917 après 69 années consacrées à l’œuvre de revivification de la religion musulmane, qui s’accomplit. En effet, il avait, avant son rappel à Dieu, prié le Seigneur pour que son tombeau soit, à l’image de la Kaaba à La Mecque, un lieu de rémission des péchés et d’exaucement des vœux.

Son mausolée, bien en vue dans le caveau des saints du cimetière de Salihina, est, à chaque pèlerinage, un univers religieux pris d’assaut par les disciples khadres du Sénégal qui espèrent y trouver remèdes à leurs maux, y dissiper leurs craintes et y entretenir leurs espoirs. C’est pourquoi, les pèlerins, après la prière de la Korité (voir article dans Le Soleil du 27 juin), se dirigent vers le mausolée de Cheikhna Cheikh Saadbouh à Salihina, le « cimetière où l’on enterre ses angoisses ». On les voit monter et descendre les dunes pour aller se prosterner au pied du saint homme, lui confier les personnes, les causes graves et implorer des grâces particulières. Connaissant des difficultés et des détresses, les pèlerins de Nimzatt se tournent vers Cheikhna Cheikh Saadbouh dont la puissance s'étend à toutes les nécessités et sait rendre possibles les choses les plus impossibles. Dans l'embarras et la peine qui les pressent, ils recourent à l’homme de Dieu avec confiance, s’attendant à ce qu’il prenne sous sa charitable conduite cet intérêt important et difficile, cause de leur inquiétude.

C’est le moment des invocations par excellence et celui de la quête du pardon absolu. Les Chérifs, ces descendants de Cheikhna Cheikh Saadbouh, dirigent les offices. En compagnie des pèlerins, ils formulent de ferventes prières pour mettre nos territoires à l’abri des calamités naturelles et les éloigner des zones de turbulences. Dans l’espoir que le Seigneur se manifeste dans les esprits en ces moments d’exaltation, ils se prosternent devant Dieu pour qu’Il accorde sa paix et sa miséricorde là où l'affliction et le doute existent. Dans et autour du mausolée de Cheikhna Cheikh Saadbouh, ils se remettent à Dieu pour qu’Il libère une confiance renouvelée à travers sa grâce et qu’Il satisfasse leurs besoins, les bénisse et bénisse leurs proches.

Ici, ils se recueillent avec la ferme confiance que le saint homme de Nimzatt ne négligera rien en faveur des affligés qui l'implorent pour son intercession auprès de Dieu.

De nos envoyés spéciaux Cheikh Aliou AMATH (textes)
et Sarakh Diop (photos)
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.