Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Le Sénégal va engager l’Acte III de la politique de Décentralisation, pour une réforme en profondeur

Decentralisation ImageL’Etat du Sénégal va bientôt initier des réformes pour renforcer la démocratie locale, réorganiser les relations entre l’Etat et les Collectivités locales et transférer de nouvelles compétences aux communes, aux communautés rurales et aux régions, a appris APA de source proche l’Union des Associations des élus locaux (Uael).

Cette nouvelle réforme qui va consacrer l’Acte III de la politique de décentralisation au Sénégal, sera accompagnée d’une politique de territorialisation des politiques publiques et « en concertation avec l’ensemble des acteurs clés dès après la tenue de Africités » prévu du 4 au 8 décembre à Dakar, rapporte la même source.

Ces nouveaux chantiers vont participer à « donner beaucoup plus de visibilité » à la Décentralisation sénégalaise », en faisant des Collectivités locales des « entités autonomes et émancipées de la tutelle de l’Etat qui continue de peser malgré les réformes opérées en 1996 », indique la source.

Ainsi, de nouvelles compétences seront transférées aux Collectivités locales pour leur permettre d’assumer de nouvelles missions qui étaient traditionnellement à la charge de l’Etat, précise-t-on.

En 1996, sous le gouvernement de Habib Thiam, à l’époque Premier ministre, le Sénégal avait entrepris une réforme de grande ampleur plus connue sous le nom d’Acte II de la Décentralisation à l’origine de l’autonomie morale et financière des Collectivités locales, de l’érection de la région en Collectivité locale et du transfert de neuf domaines de compétences dont l’Education, la santé, l’environnement, le sport, etc…

Des évaluations à mi-parcours, à l’occasion des Assises de la Décentralisation, insistaient sur la nécessité d’apporter des correctifs notamment pour clarifier les relations entre l’Etat et les Collectivités locales qui, selon les Associations d’élus locaux du Sénégal, n’avaient pas les moyens de leurs missions.

Le Sénégal qui, dans les années 90 était considéré comme une référence en matière de décentralisation pour les pays africains, est « aujourd’hui à la traîne » selon les observateurs qui indexent l’absence de politique de développement local , des textes de lois pour la plupart dépassés, un régime financier inadapté, un déficit de formation des élus locaux qui trahissent l’esprit de la réforme de 1996 et une instabilité dans le département ministériel de l’Aménagement du territoire et de la décentralisation.

 

Source: APAnews

{fcomment}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

margeLarge


Les sous-sites du SoleilOnline

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.