banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Innovation numérique : Un concours ouvert aux startups africaines et françaises

20 Oct 2016
6130 times

L’Agence française de développement (Afd) et Bpifrance s’associent pour lancer le « Startup challenge digital Africa », un concours d’innovation numérique ouvert aux startups africaines et françaises qui agissent pour le développement en Afrique. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 novembre prochain.

Pour accompagner le dynamisme des écosystèmes numériques se traduisant par la multiplication des hubs technologiques, coworking, lab, des incubateurs dont le nombre dépasse actuellement 300 sur le continent, l’Agence française de développement (Afd) et Bpifrance lancent, pour la première fois, un concours d’innovation numérique. Le « Startup challenge digital Africa » s’adresse aux startups africaines et françaises. Il est ouvert jusqu’au 15 novembre prochain sur la plateforme : http://digitalafrica.afd.fr

Pour cette première édition, quatre secteurs ont été sélectionnés pour leur dynamisme et leur potentiel d’impact pour le développement de l’Afrique.

Il s’agit, selon un communiqué, de la fintech, santé, environnement/énergie et agriculture. L’objectif du « Startup challenge digital Africa » est d’encourager et soutenir de nouveaux acteurs de l’économie numérique, accélérer la diffusion de savoir-faire et faciliter l’émergence de nouvelles solutions pour le développement. « L’Afrique est de plus en plus connectée, grâce notamment à l’adoption rapide du mobile, et est devenue une terre d’innovation numérique. Le développement du paiement mobile et l’adoption grandissante des smartphones et du haut débit sont autant de facteurs qui permettent aux entrepreneurs du numérique de proposer de nouveaux produits et services dans l’ensemble des secteurs économiques », informe ce document.

Rencontre des partenaires
Il ajoute qu’un jury désignera deux startups lauréates, une africaine et une française, dans chacun des 4 secteurs (soit 8 startups). Aussi, deux startups supplémentaires, une africaine et une française, seront sélectionnées via un vote en ligne. A l’arrivée, ce seront 10 startups qui se verront récompensées. Ces startups seront également invitées à venir présenter leur initiative et rencontrer des partenaires lors du 27ème Sommet Afrique-France qui se tiendra à Bamako les 13 et 14 janvier 2017.

Pour l’édition 2016 du « Startup challenge digital Africa », un jury composé de personnalités qualifiées, africaines et françaises, et de représentants de l’Afd et de Bpifrance sera mis en place. Le concours est parrainé par deux entrepreneurs influents du monde des technologies et de l’innovation, en l’occurrence Karim Sy, fondateur du réseau Jokkolabs (1er espace de travail collaboratif africain), et Gilles Babinet, fondateur de Africa4Tech, premier président du Conseil national du numérique, représentant de la France auprès de la Commission européenne sur les sujets numériques (« Digital champion »).

« Le numérique peut être un formidable accélérateur de développement durable en Afrique, à la condition que chacun puisse bénéficier du tremplin de l’innovation. L’Agence française de développement veut accompagner cette transition porteuse de nouvelles trajectoires de croissance, soutenir des entrepreneurs du Sud dont les projets sont prometteurs pour leur continent et favoriser les interactions entre entrepreneurs du Nord et du Sud », déclare Rémy Rioux, directeur général de l’Afd, dans le communiqué.

De son côté, Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, indique que les sauts technologiques qui s’opèrent actuellement en Afrique et l’émergence d’une classe moyenne jeune créent des opportunités exceptionnelles de développement pour les entreprises africaines et françaises.

Ibrahima BA

Last modified on jeudi, 20 octobre 2016 09:16
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.