banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Professeur Moussa Lô, coordonnateur de l’UVS : « Les diplômes délivrés sont d’égale dignité avec ceux des universités privées et publiques »

04 Juil 2017
1243 times

Dans son intervention, le gestionnaire de l’Université virtuelle du Sénégal  (Uvs), Professeur Moussa Lô est largement revenu sur les opportunités de l’enseignement numérique. Selon lui, un enseignement qui est dispensé en numérique doit être de qualité supérieure par rapport aux autres enseignements. Cela se justifie par le fait qu’un ensemble de dispositifs est mis à la portée de l’enseignant.

« Ce qui lui permet d’améliorer la qualité », relève-t-il. A travers ce système d’enseignement, il est clair que le nombre de personnes concernées augmente sensiblement. « Nous avons aujourd’hui la chance d’avoir un cadre réglementaire favorable à l’enseignement à distance. Cet enseignement est d’égale dignité avec l’enseignement présentiel », informe-t-il.

« Il suffit juste que les dispositifs exigés soient respectés. Une fois l’accréditation obtenue, il n’y a plus d’obstacle et le diplôme demeure le même. L’ambition de l’Université virtuelle du Sénégal, c’est de rendre le savoir accessible à tous», projette M. Lô.

L’enseignement à distance est pris en compte dans toutes les conventions au niveau mondial.  

La communication, un axe prioritaire
Les participants à la réflexion sur « la formation revisitée à l’ère numérique » ont, en outre, invité les ménagers de l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs) à davantage s’impliquer dans la communication. C’est elle qui permet à l’opinion de comprendre davantage les enjeux et de pouvoir ainsi se départir de toute forme de préjugés.

« Sur ce plan, il y a énormément de travail à faire, d’autant plus qu’en Afrique, cette forme d’enseignement n’est pas encore totalement intégrée », souligne Ibrahima Nour Eddine Diagne, un des initiateurs des Mardis du numériques. Aux gouvernants, les participants rappellent qu’ils ont autant l’exigence de satisfaire les demandes du présent, mais également celle d’anticiper dans le futur. « Quand vous désirez construire pour le futur, vous ne devez pas chercher à être compris, mais plutôt à être suivi », affirme M. Diagne. Ce dernier, poursuivant son propos, souligne qu’aujourd’hui, les produits qui sortent des universités souffrent parfois d’un déficit de compétences. « Quand j’évoque l’Université, je parle autant des établissements publics que privés. Il est important, à mon sens, qu’il y ait une sorte de mise à niveau sur des domaines particuliers tels que l’aptitude linguistique. Une mise à niveau sur les aptitudes numériques est également nécessaire», suggère-t-il.

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.