banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Cyber-sécurité, protection des données, infrastructures… : L’Artao pour des politiques et lois communes dans l’espace Cedeao

06 Juil 2018
6475 times

L’Assemblée des régulateurs de télécommunications de l’Afrique de l’Ouest (Artao) tient, depuis hier, à Dakar, sa 15ème assemblée générale. A l’heure des grandes unions régionales, l’Artao veut harmoniser les politiques et réglementations dans l’espace Cedeao afin de relever les défis liés, entre autres, à la cuber-sécurité, au partage d’infrastructures et à la protection des données au sein de la sous-région.

La réalisation des défis liés au développement et au partage d’infrastructures, la cyber-sécurité et la protection des données, la convergence numérique des réseaux et services, l’amélioration de la qualité et la réduction des coûts de la communication… ne peuvent se faire sans une harmonisation des politiques et réglementations dans l’espace Cedeao. C’est ce qu’a bien compris l’Assemblée des régulateurs de télécommunications de l’Afrique de l’Ouest (Artao) qui s’est engagée à coordonner le dialogue sur les politiques et les réglementations du secteur des télécommunications dans la sous-région ouest africaine. La 15ème assemblée générale de l’Artao, ouverte hier dans la capitale sénégalaise, a été une occasion de revenir sur ces défis mais aussi de se pencher sur des questions touchant à la transition numérique et la gestion du dividende numérique et la connectivité large bande (4G, 5G). L’objectif est d’œuvrer pour le renforcement de l’esprit de partage d’expérience et de prise de décisions communes profitables aux membres de cette organisation.

Le ministre sénégalais de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a souligné que l’Afrique doit mettre en place un environnement favorable pour accélérer le développement des infrastructures de télécommunications et des Tic. Lesquelles sont devenues un maillon « important » dans le processus d’édification d’une société de l’information inclusive et durable.

Renforcer les liens de coopération
« Les voies d’un arrimage de nos pays dans la société de l’information passent par la réalisation de projets nationaux et communautaires de développement d’infrastructures numériques de qualité », a dit Abdoulaye Baldé. D’où, a-t-il poursuivi, tout l’intérêt, pour le continent et la sous-région, des programmes inscrits dans le plan stratégique, avec notamment la coordination de la transition digitale dans la sous-région et la gestion des pratiques liées au roaming. Les objectifs de l’Artao, a avancé le ministre, sont en phase avec les initiatives prises par le gouvernement du Sénégal dans la cadre de la Stratégie Sénégal numérique 2025.

Il a rappelé le soutien du Sénégal à toutes les initiatives visant le développement des télécommunications et Tic à travers la mise en place d’un marché commun africain dans un secteur ouvert et compétitif capable de contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable. Le secrétaire exécutif de l’Artao, El Hadj Maman Laminou, a relevé la nécessité d’harmoniser les textes réglementaires pour faire en sorte qu’il y ait des services de qualité et en permettant un accès à tous.

Pour sa part, le directeur général de l’Agence de régulation des Télécommunications et postes (Artp) du Sénégal a exhorté à renforcer les liens de coopération « à travers notre organisation et de féliciter les pays membres qui ont eu à signer les conventions de partenariat sur le free roaming émanant du grand projet « One Network Africa ». Selon Abdou Karim Sall, la Transnationalité des services de télécommunications « nous oblige à adopter une stratégie de coopération beaucoup plus soutenue afin de renforcer l’harmonisation de nos procédures et réglementations pour garantir à nos populations une utilisation des services de télécommunications dans la libre circulation des idées à travers les technologies de l’information et de la communication. »

Ibrahima BA

Last modified on vendredi, 06 juillet 2018 05:10
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.